Bras de fer autour des salaires entre Carrefour Hypers et les syndicats

|

Les propositions de la direction de Carrefour, soumises à la signature des partenaires sociaux jusqu'au 31 mars, n'emportent pas l'adhésion pour l'instant des syndicats. F.O, syndicat majoritaire dans les hypermarchés avec plus de 40% de représentativité, veut mobiliser ses troupes et appelle à la grève le 9 avril. "Avec la cession de Dia et de Property, les actionnaires Bernard Arnault et Property s'en mettent plein les poches, tonne Dejan Terglav, secrétaire fédéral de FGTA-FO. Nous, pendant ce temps, nous ne voyons que des réductions d'effectifs et des hausses de salaires miséreuses. La proposition d'augmenter les salaires en deux temps, 1% en mars et 1% en octobre, est totalement indécente. Ramenée à l'année, la hausse n'est que de 1%". Soit beaucoup moins que les hausses indiquées par l'accord de branche signé par la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD) et quatre syndicats. Celles-ci varient entre 2 et 3%. Les autres propositions de Carrefour n'ont pas plus de succès. Le passage de la remise sur achats de 7 à 10% ne convainc guère. "C'est obliger les salariés à acheter chez Carrefour. Nous, ce que nous voulons, ce sont des augmentations de salaires", conclut Dejan Terglav. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations