Braun s’attaque aux barbes de trois jours

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Série 9, la nouvelle gamme des rasoirs électriques Braun, rassemble les dernières innovations technologiques de la marque allemande.

Série 9 est la nouvelle génération de rasoirs Braun.
Série 9 est la nouvelle génération de rasoirs Braun.© (c) Braun

La barbe de trois jours est le cauchemar des rasoirs. Plus longs, les poils sont plus difficiles à raser et en multipliant le nombre de passages, on augmente l’irritation de la peau. « La routine a changé avant : avant les hommes se rasaient quotidiennement, aujourd’hui, beaucoup ne se rasent pas le week-end et se retrouvent le lundi avec une barbe compliquée à raser », constate Antoine Grégoire, responsable de la marque Braun. Pour faciliter le rasage de cette barbe de trois jours, Braun lance la gamme Série 9. Celle-ci est le fruit de cinq années de R&D. La tête de rasage pivotante comprend quatre éléments de coupe différents. La tondeuse HyperLift&Cut redresse et coupe les poils couchés sur la peau, dans le cou et sur le menton. La tondeuse Direct&Cut capture les poils poussant dans des directions différentes. Les deux grilles Optifoil assure un rasage de près. L’ensemble réalise 40 000 actions de coupe transversales par minute.

Lancement en juillet

Etonnement, Braun lance son bijou de technologie en juillet, ratant ainsi la fête des pères. « Ce sera un très beau cadeau pour Noël », argumente Antoine Grégoire. Côté campagne médiatique, la stratégie de Braun ne semble pas très cohérente. « Notre stratégie est beaucoup plus digitale. Sur les sites de nos distributeurs, les rasoirs sont disponibles en pré-commande. Nous proposons aussi un jeu concours sur les réseaux sociaux. Les utilisateurs de nos produits sont plutôt les 35-50 ans, nous voudrions recruter des 25-35 ans », confie Antoine Grégoire. Penser digital est certes une évidence pour toucher les plus jeunes mais la ligne Série 9 sera proposée selon les modèles entre 300 et 450 euros. Avec ce positionnement premium, il semble difficile de recruter des consommateurs plus jeunes. Braun reste très vague quant à d’éventuelles publicités TV ou campagne d’affichage. Mais il est certainement difficile pour la marque de se projeter alors que Procter & Gamble veut se séparer d’une partie de son portefeuille beauté dont Braun fait partie.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA