Bresson tire un trait sur Bricostore en France

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Faute d'avoir atteint une taille critique, les magasins français deviennent des Bricorama. Mais le développement se poursuit en Hongrie et en Roumanie.

Les jours de Bricostore en France sont comptés. Le groupe Bresson, propriétaire de ce poids léger du bricolage, vient d'en signer la vente à Bricorama. L'accord prévoit la reprise de 6 unités, le Bricostore de Dijon devant être bientôt cédé à un tiers. Tous les magasins rachetés adopteront à terme l'enseigne Bricorama, qui occupe le septième rang en France avec 67 points de vente.

À l'origine de ce désengagement : les difficultés de développement d'une enseigne entrée tard dans la mêlée. Créée en 1991, Bricostore visait 17 magasins et un chiffre d'affaires (CA) de 152 millions d'euros à la fin de 2002. Avec environ 61 millions d'euros de CA TTC l'an dernier, l'enseigne était encore loin du compte. Et ses créateurs ont préféré jeter l'éponge pour se recentrer sur des activités plus prometteuses. « Notre stratégie n'a pu être conduite au rythme prévu, reconnaît Michel Bresson, PDG du groupe éponyme. La CNEC, qui a cru devoir refuser toutes nos demandes d'autorisation, ne nous a pas aidés. » L'agrandissement de 3 sites à fort potentiel - ceux de Troyes, Blois et Auxerre - aurait ainsi été refusé par l'organisme.

En outre, le contexte concurrentiel a lourdement pesé sur les performances. Ouvert en novembre 1999, le Bricostore d'Auxerre a dû fermer en août 2000 du fait de l'installation de nouveaux ténors en ville. Et la constitution récente de poids lourds européens du bricolage a foncièrement changé la donne, hypothéquant l'avenir d'une enseigne conçue à l'origine comme une diversification. Jusqu'en 1996, le groupe Bresson détenait en effet des hypermarchés Mammouth exploités en franchise. Et après l'OPA d'Auchan sur Docks de France, il s'était réorienté vers le bricolage. « Nous pensions que la concentration serait moins rapide qu'en alimentaire », témoigne Michel Bresson. Reste le développement de Bricostore à l'étranger, qui se poursuit. L'enseigne détient déjà 4 magasins en Hongrie qui réalisent un chiffre d'affaires égale à celui du réseau français. Elle compte y ouvrir 4 unités d'ici à la fin 2001, dont une à Budapest. En outre, le premier Bricostore roumain ouvrira à Bucarest avant l'été, à proximité du premier Carrefour. La vente des magasins français aura porté ses fruits
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1705

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA