Bricolage et jardinage : un été pourri, chiffres à l’appui

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les chiffres des panels commencent à tomber, et ils sont clairement mauvais pour les deux secteurs très météosensibles que sont les ventes de produits de jardin et de bricolage.

La météo explique les piètres performances des GSB et jardineries, mais pas uniquement...
La météo explique les piètres performances des GSB et jardineries, mais pas uniquement...

L’été est la période de l’année ou l’on ressort les outils et on se lance dans des projets pour améliorer son jardin ou son intérieur. Enfin, en théorie, car cette année les performances de ces deux secteurs ne brillent pas par leur dynamisme. Selon l’indice mensuel d’activité des GSB, les ventes de bricolage ont reculé de 4,3% (en volume et valeur) en juin, puis de 6,39% en juillet. Ce qui donne depuis le début de l’année une progression famélique de 0,09%, quasiment effacée par la hausse de la TVA intervenue au 1er janvier.

Le patron d’une chaîne de magasins de bricolage indique que « très clairement, juillet a été très dur pour tout le monde. Y compris pour le jardin ». Dont acte, puisque la fédération nationale des métiers de la jardinerie indique une chute du marché du jardin de 19% en juillet, et un chiffre d’affaires « jardin » des jardineries en recul de 15%. Pas de quoi pavoiser, surtout quand les historiques de ventes 2013 sont déjà mauvais.

L'immobilier à l'arrêt

Faute d’une météo clémente, et de confiance en l’avenir, les projets de travaux sont souvent repoussés ou revus à la baisse. A charge donc pour les enseignes de réussir à créer l’envie. Mais d’autres facteurs viennent plomber le paysage, avec un marché immobilier à l’arrêt, qui faute de transactions gèle les déménagements et les travaux. Ian Cheshire, patron de Kingfisher (Castorama et Brico Depot) était d’ailleurs présent lors de l’Université d’été du Medef. « L’économie française est à l’arrêt, avec une croissance nulle. Comme je le dit souvent, ce dont nous avons besoin, c’est de confiance » a commenté le dirigeant. C’est bien le minimum.

 

 

 

Malgré un bon début d'année, la situation dans le bricolage est plus tendue depuis le mois d'avril...

(Source FMB / banque de France)

 

Et dans le jardin, la situation n'est pas particulièrement meilleure :

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA