Trophées 2014 de l'innovation

Qui sont les champions de l'innovation en 2014 ? Retrouvez tous les gagnants des Trophées LSA 2014 de l'innovation, catégorie par catégorie : Alimentaire, Non alimentaire, Métiers et Personnalités de l'année. Découvrez également le meilleur de la soirée de remise de prix qui s'est tenue le 17 décembre 2014 Salle Wagram à Paris.

Bricolage-jardinage : Reflex Clean’r, la peinture qui assainit l’air

Dossier Aussi étonnant que cela paraisse, c’est le credo de la marque Onip avec Clean’R, une gamme qui capte et élimine le formaldéhyde présent dans l’air, pour le purifier.

Peinture Label’Onip Satin Clean’R
Peinture Label’Onip Satin Clean’R

Les peintures sont souvent montrées du doigt en raison de leur composition plus ou moins chimique, et chargée en composés organiques volatils. Mais le fabricant Onip, avec son label Clean’R, prend tout le monde à contrepied : il a mis au point une véritable peinture assainissante qui purifie et dépollue l’air intérieur. Elle capte le formaldéhyde de l’air, principal élément polluant, le fixe et le transforme en inoffensive vapeur d’eau.

« L’idée est née en 2010, avec le Grenelle de l’environnement, qui évoquait la prochaine mise en place de tests de la qualité de l’air dans les bâtiments accueillant du public [à partir de 2015, NDLR]. Notre directeur s’est alors dit qu’un marché allait se créer », explique Gwennan Duny, responsable grands comptes chez Onip. Cette peinture et son principe actif, protégé par un brevet européen, « garantissent l’élimination du formaldéhyde présent dans la pièce pendant une durée minimale de sept ans, et jusqu’à vingt ans selon les finitions utilisées ». Pour faire simple, le formaldéhyde de l’air (formule CH20) perd son atome de carbone, et devient une inoffensive molécule d’eau (la célèbre H20).

LES PLUS

  • Une thématique environnementale (l’assainissement de l’air intérieur) très porteuse
  • Un format adapté au BtoC
  • Une prime au premier arrivé sur le marché, avec une concurrence qui tâtonne encore

Caution professionnelle

Inutile d’avoir peur de la condensation : le volume d’eau rejetée est infinitésimal, puisqu’il est 1 million de fois moindre que la quantité de vapeur d’eau rejetée par une personne respirant dans une pièce. Cette technologie est déjà proposée depuis plus de un an dans le monde professionnel avec des grands conditionnements, ce qui a permis de valider ce concept sur d’importants chantiers de rénovation (Maison de la Radio, BNP Pari-bas, etc.). Mais le grand public, sensibilisé à cette thématique de la pollution de l’air intérieur, peut, lui aussi, être prescripteur.

D’ailleurs, depuis la mi-novembre, cette peinture est vendue en BtoC sous le nom Reflex Clean’R, uniquement au BHV pour le moment. L’accroche auprès du public est simple et déroutante, puisque le slogan est le suivant: « Et si vous preniez l’air chez vous ? » Élue Produit BTP de l’année 2013 par les professionnels, cette gamme est commercialisée au prix de 24,90 € le litre pour le grand public, et s’adresse « à toute personne qui souhaite se prémunir des effets nocifs du formaldéhyde [et] désireuse de vivre plus sainement ». Ce qui représente énormément de monde et laisse imaginer un déploiement plus important en termes de réseaux de distribution grand public.

Le principe actif contenu dans cette peinture assure l’élimination du formaldéhyde présent dans la pièce pendant une durée minimale de sept ans, et jusqu’à vingt ans selon les finitions utilisées.

Gwennan Duny, responsable grands comptes d’Onip

Lancement Novembre 2014

PVI 24,90 €

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message