Bruno Le Maire met en garde les laiteries qui bloquent les négociations

|
Bruno Le Maire
Bruno Le Maire

Le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, qui assistait hier à la signature du contrat cadre entre le groupe Senoble et ses producteurs de lait, a appelé les laiteries à faire de même, mettant en garde des industriels qui "bloquent" ces négociations. "Il y a des industriels qui jouent le jeu et d'autres qui ne jouent pas. Bloquer les négociations, mettre des clauses léonines dans les contrats cela ne marchera pas" et ces industriels "n'auront pas gain de cause", a-t-il ajouté. Alors que Danone et le groupe Senoble ont commencé à signer des contrats cadres avec leurs groupements de producteurs, le numéro un français Lactalis s'y refuse encore, préférant traiter en direct avec ses fournisseurs. Dans la perspective de la fin des quotas en 2015, le gouvernement français a imposé la signature d'un contrat entre les laiteries et leurs fournisseurs de lait afin de donner de la "visibilité" aux producteurs et de sécuriser leurs revenus, mis à mal en 2009 et 2010 en raison des crises à répétition liée à la baisse des prix du lait. Le ministre s'est engagé sur la publication d'un décret clarifiant le statut des organisations de producteurs avant fin 2012.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres