Marchés

Bruxelles assure que l'affaire "chevaline" n'est pas une crise sanitaire

|

Dossier « L'affaire des plats surgelés contenant de la viande de cheval à la place de bœuf ne constitue pas une crise sanitaire », assure un porte-parole de la Commission européenne, lequel s'est félicité du fonctionnement du système de traçabilité de la viande en Europe.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message