Bruxelles suspend les importations de volaille américaines

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La Commission européenne a décidé de suspendre les importations de tous les oiseaux vivants et les oeufs en provenance des Etats-Unis, après l'apparition d'un nouveau foyer de grippe aviaire.

La décision a été prise après l'apparition d'une grippe aviaire très pathogène au Texas. L'embargo décidé en urgence par Bruxelles porte sur les oiseaux vivants, les oeufs ainsi que la viande de volaille en provenance des Etats-Unis. Dans la pratique, l'interdiction d'entrée porte sur les poussins d'un jour et les oeufs à couver et à consommer d'origine américaine, dont l'Union Européenne est très friande : l'UE importe chaque année 13 millions d'œufs des Etats-Unis, soit 25 % de ses besoins, pour un montant d'environ 20 millions d'euros. La moitié de ces oeufs est destinée à la consommation directe, l'autre étant des oeufs à couver. Par ailleurs, 800 000 dindonneaux américains d'un jour ont été importés, pour un montant de 2,5 millions d'euros. Ils sont ensuite élevés pour la consommation et représentent 50 % des importations européennes de poussins. Le Texas est le quatrième Etat américain touché par la grippe aviaire, après plusieurs cas récemment identifiés dans le nord-est des Etats-Unis, en Pennsylvanie, dans le Delaware et le New Jersey.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA