Marchés

Bruxelles va examiner la plainte française sur les abattoirs allemands

|

La filière française de la viande a annoncé mercredi que sa plainte contre l'Allemagne, qu'elle accuse de dumping social dans ses abattoirs, avait été déclarée recevable par la Commission européenne. « Nous avons déposé une plainte le 12 janvier auprès de la Commission européenne, et nous avons reçu un courrier le 25 nous disant qu'elle était enregistrée par la Direction de l'Emploi », a annoncé Pierre Halliez, directeur du Syndicat des entreprises françaises des viandes (Sniv-SNCP). Réunis au sein du Collectif contre le dumping social en Europe, les acteurs de la filière accusent les abattoirs allemands de sous-payer la main d'œuvre originaire d'Europe de l'est, qui représenterait 80% de leur masse salariale. La filière affirme que cette main d'œuvre coûte aux abattoirs allemands moins de 7 euros de l'heure, contre 25 en France, ce qui entraînerait « une distorsion de concurrence » estimée à 5 centimes d'euro par kilo de viande de porc et à 8 centimes par kilo de bœuf.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter