Buitoni passe au boeuf 100 % français

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les raviolis Buitoni se composent désormais d'un boeuf exclusivement français. Une mesure destinée à enrayer la chute vertigineuse des ventes.

Sur toutes les boîtes de raviolis Buitoni contenant de la viande de boeuf est apparu un petit macaron imprimé. Cette modification n'a rien d'anecdotique. Car il porte une information importante : le boeuf est 100 % d'origine française, né, élevé et abattu en France. Le groupe Nestlé a dû prendre cette mesure sous la pression du consommateur et de la concurrence. Depuis un an, les ventes de raviolis ont dégringolé de 13 % en volume. Même défiance du public vis-à-vis des sauces bolognaises qui ont reculé de 6% depuis six mois. Il fallait donc rassurer vite. Par ailleurs, son principal rival, William Saurin (raviolis Panzani), garantissait l'origine française du boeuf depuis mai 2000. Un avantage concurrentiel qui plaçait le leader Buitoni (43,2 % des plats cuisinés italiens) en position délicate dans les négociations avec la distribution.

Aujourd'hui, l'usine Buitoni de Camaret (Vaucluse) n'a plus qu'un seul fournisseur, un transformateur-atelier de découpe qui garantit l'origine française du boeuf et fournit uniquement de la viande issue du muscle. « Auparavant, nous nous approvisionnions dans l'Union européenne, à l'exclusion des pays sous embargo comme le Royaume-Uni », rappelle Michel Béthencourt, responsable assurance qualité Buitoni.

Regagner la confiance

« Le coût de nos achats de viande a grimpé de 30 % », précise Michel Béthencourt. La marque a donc augmenté ses tarifs. Conséquence : dans les rayons, la boîte de raviolis standard, longtemps vendue 9,80 F (1,49 EUR), a finalement passé la barre des 10 F (1,52 EUR). Josette Michaud, directrice du marketing de Buitoni, ne s'en émeut guère : « Le consommateur est prêt à payer une garantie supplémentaire qui le rassure. » À condition que le message passe bien. Nestlé mène campagne sur son nouvel engagement. Reste à savoir si ces efforts suffiront à regagner la confiance des ménages.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1730

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA