Marchés

Burberry rachète sa licence parfum et cosmétique pour 181 millions d’euros

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

C’était dans l’air depuis la fin de l’année dernière. La marque iconique au tartan avait émis l’hypothèse d’exercer sa clause de sortie du groupe Interparfums pour la fabrication et la distribution de ses parfums et cosmétiques sous licence.

Interparfums Burberry

Les deux parties avaient depuis évoqué l’idée d’un modèle opérationnel spécifique pour continuer à travailler ensemble, mais n’ont finalement pas su trouver un accord, selon un communiqué paru hier via la page Facebook d’Interparfums. 181 millions d’euros vont donc être déboursés par Burberry pour reprendre cette licence, hors créances clients, stocks et immobilisations corporelles.

Quel modèle pour Burberry ?

Reste à savoir selon quel modèle Burberry va-t-il faire évoluer ses parfums et ses cosmétiques. Désirant tout contrôler, disposant d’un tableau de résultats exceptionnel (chiffre d'affaires de 408 millions de livres au titre de son premier trimestre 2012-13, soit une hausse de 11%), il serait logique d’envisager une reprise de l’activité en direct, à l’image de ce que Louis Vuitton prévoit pour son retour à la parfumerie. A la clé, la distribution innovante de ses produits, à l’image de ce que la marque a créé dans l’habillement.

Interparfums va acquérir de nouvelles licences
Autre question en suspens, que va faire Interparfums de tout ce cash disponible ? Avec le paiement de ce bon de sortie, le groupe parisien disposera d’une trésorerie nette proche de 200 millions d’euros et des fonds propres d’environ 350 millions d’euros. Ces chiffres leur permettent une forte capacité d’endettement, mais surtout d’être très actif sur le marché de la licence de parfum, que ce soit pour en acquérir en propre ou en licence.


Philippe Bénacin, PDG, reste positif malgré la perte de sa plus importante licence : « Forts de nos nombreux atouts, nous abordons une nouvelle page de notre histoire avec confiance. Compte tenu des taux de croissance actuels de l’ensemble des marques de notre portefeuille, notre objectif de chiffre d’affaires sur ce nouveau périmètre pourrait atteindre 240 à 250 millions d’euros dès l’année 2013, objectif que nous confirmerons à l’automne. »

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA