C'est quoi ce nom? : Boomco de Mattel

|

Le défi

Se faire une place sur le segment des blasters.

Pourquoi ce choix

En 1967, Serge Gainsbourg, dans sa chanson Comic Strip, s’était amusé de quelques onomatopées : « Ça fait whin quand on s’envole et puis kling, après quoi je fais tilt et ça fait boing ! » Cependant, leur utilisation était limitée, et rares étaient les marques qui osaient les utiliser (excepté Pschitt). Tout semble avoir changé, et on voit apparaître des Hop, Wizz, Bing, Sosh et Waaoh ! Si l’influence du langage « texto » est évidente, on y trouve aussi l’idée qu’une marque se doit d’être « cool », à l’écoute. Quoi de plus simple si on veut vendre un jeu qui permet de « s’éclater » avec ses « potes » que le nom de Boomco Pas très recherché, mais imparable : clair quant à ce dont vous allez bénéficier, il induit une compréhension intime entre la marque et son public. Certes, ce n’est pas avec un nom comme celui-là qu’on se construit une autorité sur un marché, mais ce n’est pas le sujet pour un produit de mode comme le « blaster ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2325

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous