C-Zam, le premier compte courant vendu en libre-service

|

Plus de 90 000 clients ont souscrit au service C-Zam de Carrefour Banque, soit un compte courant couplé à une carte Mastercard, activable et opérationnelle en dix minutes. C-Zam est lauréat de la catégorie services des Trophées LSA de l'Innovation 2017.

C-Zam, le premier compte courant vendu en libre-service
C-Zam, le premier compte courant vendu en libre-service© dr

«C-Zam s’inscrit dans cette volonté de démocratisation des produits bancaires. Personne n’a lancé ce type d’innovation. Il est accessible à tous, sans sélection particulière. Il suffit d’être majeur et de disposer d’une pièce d’identité française. » C’est en ces termes que Julien Jaillon, directeur général de Carrefour banque et assurance, avait alors présenté au mois d’avril dernier son compte courant vendu en libre-service.

Plus précisément, de la PLV a été installée dans environ 3 000 points de vente de l’enseigne (proxi, supermarchés et hypermarchés) pour promouvoir le coffret C-Zam, vendu 5 €. Ce dernier contient une carte bancaire Mastercard et une notice d’utilisation. Il revient ensuite au consommateur de se rendre sur le site dédié pour activer son compte. Trois temps forts rythment la souscription à C-Zam : remplir le formulaire client, scanner deux justificatifs et approvisionner la carte, soit par un virement soit grâce à une autre carte. L’ensemble de l’opération prend moins de dix minutes. Et pour 1 € par mois (soit 12 € l’année), le client dispose donc d’une carte bancaire utilisable partout dans le monde, sans frais de commission. Particularités du compte, il n’est pas possible d’être à découvert et les opérations sont prises en compte en temps réel. Toute la gestion se fait ensuite entièrement en ligne.

Usages diversifiés

Côté cible, « elle est large, car les usages sont très diversifiés », précise le directeur général. Deux gros segments de clients ont toutefois été identifiés : les millennials, qui veulent être autonomes dans la gestion de leur compte et passer par le mobile ; et les familles, qui utiliseraient C-Zam comme compte complémentaire pour gérer le budget voyage-courses-loisirs.

« C-Zam était un vrai pari : les consommateurs achèteront-ils une boîte ? Nous restons encore en phase de lancement mais, déjà, nous sommes très satisfaits de l’accueil des clients », a déclaré Julien Jaillon lors de la conférence Moyens de paiement de LSA en septembre dernier. Depuis, le distributeur a également précisé que plus de 90 000 personnes avaient souscrit à ce service, dont 70 % sont des nouveaux clients Carrefour banque et assurance. Et toujours d’après les premiers décomptes, 28 % des utilisateurs de C-Zam ont moins de 30 ans, et 51 % ont entre 31 et 50 ans. Et sans surprise, à 75 % la gestion des comptes se fait via un ­smartphone.

C-Zam de Carrefour banque et assurance : les plus

  • Un compte courant avec une gestion 100 % en ligne et une activation du service en dix minutes sur le web
  • Accessible à tous, il suffit d’être majeur et de disposer d’une pièce d’identité française 
  • Coût réduit (1 €/mois et pas de commission pour les paiements à l’étranger)

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2486-2487

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres