Cacao : hausse du minimum garanti pour les planteurs en Côte d’Ivoire

|

Le Conseil Café Cacao en Côte d’Ivoire a annoncé jeudi 1er octobre 2015, lors de la journée mondiale du cacao, une nouvelle hausse du 17% du prix minimum garantis aux planteurs de cacao en Côte d’Ivoire.

Cacao : le prix minimum garanti est un progrès pour les planteurs de Côte d'Ivoire.
Cacao : le prix minimum garanti est un progrès pour les planteurs de Côte d'Ivoire.

Le Conseil Café Cacao en Cote d’Ivoire a annoncé jeudi 1er octobre, lors de la journée mondiale du cacao organisée par le Syndicat National du Chocolat et la Confédération des Chocolatiers et Confiseurs de France, une nouvelle hausse de 17 % du prix minimum garanti aux planteurs de cacao en Côte d’Ivoire, portant celui-ci à 1 000 FCA pour la récolte 2015/2016. Le prix minimum garanti a presque été multiplié par 4 sur les 4 dernières années, passant de 250 FCFA à 850 FCFA/kg (1,2€). Son instauration a permis de faire progresser l’ensemble du modèle de production et l’organisation de la filière.

Pérenniser la filière

Cette annonce est une bonne nouvelle pour les actions déployées sur le terrain et qui visent à développer notamment des méthodes agronomiques pour renouveler les vergers, lutter contre les maladies et augmenter les rendements, sélectionner les variétés de cacaoyers résistantes aux maladies et capables de produire des cacaos aromatiques, rénover les infrastructures et améliorer les pistes pour faciliter l’accès aux plantations. Rappelons que la Côte d’Ivoire, qui s'est engagée dans une réforme pour améliorer la situation des planteurs et structurer la filière, est le premier producteur mondial de cacao et le fournisseur, avec son voisin le Ghana, de 70% du cacao utilisé par les chocolatiers Français. En France, cette hausse est pour les fabricants la garantie de pouvoir s’appuyer sur une filière pérenne et pour les consommateurs la garantie de pouvoir consommer un chocolat de qualité.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter