Cacolac renforce son capital

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’entreprise bordelaise Cacolac renforce son actionnariat avec deux fonds d’investissements régionaux, Galia Gestion et Irdi. Grâce au renforcement du capital, Cacolac compte accélérer sa politique d’innovations et son développement à l’international.

Christian Maviel, PDG de Cacolac depuis début 2015, a des objectifs ambitieux pour la marque de boisson lactée.
Christian Maviel, PDG de Cacolac depuis début 2015, a des objectifs ambitieux pour la marque de boisson lactée.© Cacolac

Christian Maviel, membre de la famille cofondatrice Cacolac et PDG depuis janvier 2015, vient d’achever un tour de table pour assurer le développement de l’entreprise bordelaise. En effet, Cacolac  (9 millions € de chiffre d’affaires en 2014, 30 salariés) fait entrer dans son capital deux fonds d’investissement régionaux au sein de la holding Financière Cacolac : Galia Gestion et Irdi qui investissent ensemble 1,2 M€. « La région Aquitaine et les deux banques principales de la société s’associent également à cette opération de renforcement du capital », ajoute-t-on chez Cacolac.

Le retour aux commandes de la famille fondatrice

Il s’agit d’une étape clé pour la PME bordelaise, reprise en janvier dernier par deux membres de la famille fondatrice - Bernard Maviel (PDG de Cacolac de 1996 à 2011), son fils Christian - et le soutien de deux patrons girondins: Jean-Michel Caillaud, fondateur du Petit basque (aujourd'hui appartenant à Sill entreprises) et Philippe Noailles, président de Lodifrais, une entreprise de distribution de produits alimentaires aux professionnels. Elle appartenait auparavant aux fonds Trixaim et Avenir Entreprises.

Ce renforcement du capital de Cacolac a pour but d’accélérer le lancement programmé de nouveaux produits et d’optimiser sa couverture géographique comme le souligne Christian Maviel : « Galia Gestion et Irdi ont démontré une très forte motivation et une excellente connaissance des enjeux et spécificités de notre activité (...) L’entrée de ces nouveaux partenaires au capital du groupe va nous permettre, d’une part, d’accélérer nos efforts en termes de recherche et d’innovation et, d’autre part, de mener une stratégie ambitieuse de croissance à l’international. »

Au programme : innovations et exportations

D’ici la fin de l’année 2015, Cacolac prévoit de produire 25 millions d’unités pour un chiffre d’affaires de 9,4 millions d’euros. L’entreprise s’est fixée comme objectif 30 millions d’unités et 11,5 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 2018. Pour atteindre ces objectifs, cette PME basée à Léognan (Gironde) compte s’appuyer sur le BtoB, en valorisant son savoir?faire auprès d’autres industriels nationaux et internationaux et l’innovation, avec le lancement de nouvelles recettes, de nouveaux emballages et de gammes premium et enfants.

Qui sont les deux fonds d’investissements de Cacolac ?

A propos d’Irdi

Créé il y a 30 ans et basé à Toulouse, l’Irdi est l’un des principaux acteurs français du capital investissement régional, avec plus de 100 M€ sous gestion. Il compte parmi ses actionnaires des acteurs de premier plan parmi lesquels Bpifrance, les régions Midi-Pyrénées et Aquitaine, la Caisse d’Épargne Midi-Pyrénées, le Groupe Banques Populaires, LCL, Crédit Agricole, le Groupe EDF... Sa stratégie consiste à accompagner en capital le développement d’entreprises industrielles de croissance et de sociétés innovantes, implantées dans le Sud-Ouest de la France. Son statut de fonds « ever green » lui permet d’accompagner dans la durée des projets entrepreneuriaux. Ses interventions concernent les activités de Capital Risque, Capital Développement et Capital Transmission, pour des prises de participation unitaires allant jusqu’à 5 M€. L’Irdi est la structure de tête d’un groupe composé de 3 fonds spécialisés dans le capital innovation (Irdinov), le capital de proximité (MPcroissance) et le capital développement/transmission (IRDI).

A propos de Galia

Galia Gestion est un fonds d’investissement soutenu par le groupe Caisse d’Épargne et des souscripteurs (BPIfrance, Mutuelle de Poitiers, Filhet Allard...). Il investit au capital de PME, dans le Sud-Ouest de la France, avec des tickets compris allant jusqu’à 3 M€. Ainsi, depuis 13 ans, Galia Gestion s’est vu confier 147 M€ et a financé plus de 150 entreprises régionales.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA