Caddie connaîtra son repreneur ce mercredi

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Quatre sociétés sont en lice, mais le groupe industriel français Altia tiendrait la corde, selon Les Echos.

La rédaction vous conseille

L’horizon se dégage en partie pour Caddie, le célèbre fabricant de chariots, placé en redressement judiciaire depuis le 5 mars. Quatre sociétés ont présenté un dossier de reprise de l'entreprise alsacienne, hier lundi, devant le tribunal de grande instance de Strasbourg. Les repreneurs potentiels sont les groupes Altia, Supercart, TEE Finance et Cattin Filtration. Le Comité d'entreprise de Caddie s'était montré favorable au projet d'Altia, une société industrielle basée à Paris et dont le chiffre d'affaires est d'environ 450 millions d'euros, selon Les Echos. « Nous avons tous un avis favorable sur l'offre d'Altia », confie Stéphane Dedieu, l'actuel directeur général de Caddie, dans les colonnes de 20 Minutes. La cour rendra son jugement ce mercredi. Mais, dans tous les cas de figure, l’emploi reste menacé. 125 à 200 postes sur 509 pourraient disparaître, suivant les offres. « Nous garderons 347 salariés de l'usine de Drusenheim et 37 des ateliers de revêtement d'Oberhausbergen », explique Patrice Durand, le PDG du favori, Altia. Persuadé que « des leviers existent » pour relever Caddie, qu'il dépeint comme « un fleuron de l'industrie française », il se dit prêt à investir 14 millions d'euros. Il veut notamment transférer les ateliers d'Oberhausbergen à Drusenheim, où il promet de créer de nouvelles chaînes de peinture et de production.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA