Café: Bruxelle donne son feu vert à la fusion Mondelez-DEMB

|

La Commission européenne a donné mardi 4 mai 2015 son feu vert sous conditions au projet de coentreprise entre deux des principaux fabricants mondiaux de café, Douwe Egberts Master Blenders 1753 (DEMB) et Mondelez, qui devra vendre sa marque française Carte noire.

Bruxelles a donné son feu vert, sous condition, à la fusion Mondelez-DEMB
Bruxelles a donné son feu vert, sous condition, à la fusion Mondelez-DEMB

La Commission Européenne a validé le projet de fusion annoncée en mai 2014 par Mondelez et DEMB donnant naissance à une nouvelle société dédiée au café, baptisée Jacob Douwe Egberts (JDE) basée aux Pays-Bas. Mondelez devra céder ses activités Carte noire dans tout l'Espace économique européen (EEE), dont l'usine de Lavérune, près de Montpellier (sud de la France). De son côté, DEMB vendra ses activités Merrild dans l'ensemble de l'EEE et octroiera une licence pour sa marque Senseo en Autriche. L'objectif est d'éviter d'éventuelles hausses de prix du café torréfié et moulu en France, au Danemark et en Lettonie, ainsi que des filtres dosettes en Autriche et en France.

5 milliards d'euros de CA

JDE espère réaliser un chiffre d'affaires annuel de 5 milliards d'euros, comptera quelque 12.000 employés et ambitionne d'occuper la première ou la deuxième position sur le marché du café dans 18 pays d'Europe, d'Amérique latine et en Australie. Parmi ses marques globales ou régionales figureront Jacobs, Tassimo, Moccona, Senseo et L'Or, ainsi que Douwe Egberts, Kenco, Pilao et Gevalia.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations