Equipmag 2014

Cambriolage dans un Leclerc en Indre: 300 000 € de parfums volés

|

Des cambrioleurs se sont introduits dans l’hypermarché d’Issoudun en descendant en rappel depuis le toit, dans la nuit de samedi à dimanche.

Les voleurs n'ont déclenché aucune alarme.
Les voleurs n'ont déclenché aucune alarme.

C’est un cambriolage spectaculaire dont a été victime le Leclerc d’Issoudun, dans la Loire. L’hypermarché a en effet été victime d’un vol de 300 000 € de parfums, dans la nuit de samedi à dimanche dernier, rapporte le quotidien La Nouvelle République. Les individus, cagoulés et gantés, n’ont déclenché aucune alarme.

Faisceau infrarouge

Ils sont arrivés en voiture, garée à l’écart, puis sont grimpés sur le toit, du magasin, avant de descendre en rappel dans celui-ci, en passant par un sas. Avant de longer la galerie marchande, qui n’est pas équipée de détecteurs de mouvements, et de démonter un boîtier électronique pour déclencher l’ouverture du rideau de fer de la parfumerie. Les caméras ont été recouvertes à l’aide de sacs plastiques. Les malfaiteurs ont mis 3 heures pour vider le rayon, qu’ils ont ensuite aspergé de neige carbonique.

 « C'est notre cinquième cambriolage en douze ans, déclare le directeur du magasin, Christian Risotto, dans les colonnes du quotidien. Le précédent a eu lieu en juillet 2013. A chaque fois, on corrige nos faiblesses. On avait déjà bétonné les fenêtres, mis des rideaux de fer, des alarmes, des caméras partout (44 en tout, ndlr). Notre toit va désormais être équipé d'un faisceau infrarouge pour détecter tout mouvement. Même chose pour la galerie. »

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message