Camif Particuliers sous le coup d'une enquête de justice

|

Le parquet de Niort a décidé d'ouvrir une enquête préliminaire après les plaintes de clients qui n'ont pas reçu livraison de leurs commandes passées auprès de Camif Particuliers, société désormais placée en liquidation judiciaire. Depuis plusieurs semaines, le tribunal a reçu "plus d'une centaine de plaintes de clients et une plainte d'une association de consommateurs qui font valoir qu'ils n'ont pas reçu livraison de biens achetés alors qu'ils ont versé tout ou partie du prix".
Le simple fait que les clients n'aient pas été livrés ne constitue pas une infraction pénale, a précisé le procureur. Mais la justice veut notamment vérifier que les dirigeants de Camif Particuliers n'ont pas poursuivi les commandes et les encaissements de chèque en sachant que l'entreprise allait fermer.
Camif Particuliers, 780 salariés, filiale du numéro trois français de la vente à distance Camif SA, a été placée le 27 octobre en liquidation judiciaire.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter