Campbell France Liebig sort des soupes

|

Dossier En combinant la technologie dite « ohmique », mise au point pour ses soupes, et le procédé UHT, Campbell France Liebig adapte la brique aux légumes cuisinés et pénètre le rayon des conserves.

Soupes-Campbell
Soupes-Campbell© DR

La diversification est en marche chez Campbell France. Numéro un sur les soupes, l'entreprise fait son entrée au rayon conserves de légumes. Au menu : un Confit d'aubergines et courgettes à l'huile d'olive, un Tajine de légumes aux abricots et raisins et deux ratatouilles, Traditionnelle et Jaune, non pas en boîte métallique, mais en brique de 500 g.

Une innovation qualifiée de « mondiale » issue de trois ans d'études pour le centre R & D de l'entreprise vauclusienne et riche de perspectives pour son développement futur. «100% de notre activité provient de la soupe, et 80% de notre chiffre d'affaires est généré en cinq mois. Tout en conservant notre position de leader sur la soupe préparée, avec Liebig et Royco, nous recherchions des pistes de diversification pour désaisonnaliser notre activité. La technologie " ohmique " nous les offre », confie Jean-Luc Planté, directeur de la R & D. Jusqu'alors testée et validée sur des soupes, ce procédé chauffe uniformément, à très haute température (135 °C) et sur une très courte période, des morceaux de légumes en les faisant passer dans des tuyaux où circule un courant électrique. Ce système n'altère ni leur texture, ni leur fraîcheur, ni leur saveur. « Nous sommes les seuls à proposer un tel produit sur le marché. Deux brevets ont été déposés, et près de 4 millions d'euros investis dans la ligne de fabrication », précise le directeur du site, Olivier Durand.

 

Bouleversement en rayon

Une campagne télé soutiendra le lancement jusqu'au 15 avril, accompagnée d'animations en magasins. « Nous attendrons cet été pour évaluer les retours des clients. Mais nous espérons que ces nouveautés révolutionneront, à terme, le rayon, comme avec la soupe en brique, que nous avons introduite dans le linéaire en 1986 », indique le directeur marketing, Fabrice Renaudeau, fort d'une étude interne selon laquelle, après usage, 82% des clients préféreraient la brique à la boîte de conserve.

Le groupe s'interroge déjà sur les adaptations éventuelles de la technologie à d'autres produits. Plus important site de production de soupes aseptiques au monde, avec 100 000 t/an, Campbell France Liebig réalise 160 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2270

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous