Campbell veut livrer ses soupes au domicile de ses clients

|

La marque de soupes, reconnue (notamment) pour le design de ses conserves signé Andy Warhol, teste un service de vente en ligne de ses soupes qui prévoit la livraison jusqu’à la porte de ses clients.  

Campbell

Comme une illustration de sa volonté d’investir davantage le territoire Web, la marque américaine de soupes, Campbell, va tester le mois prochain aux Etats-Unis un service en ligne permettant à ses clients d’être livrés en soupes à leur domicile.

Âgée de 148 ans, la marque Campbell signe ici une initiative qui s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le géant de l’agro-alimentaire pour tenter à la fois d’endiguer une baisse de ses ventes, et mettre à jour son modèle économique.

Ce n’est pas la première action menée par la marque dans l’e-commerce, puisqu’elle vend déjà certains de ses produits comme sa soupe de nouilles au poulet, sur Amazon.com. Mais cette fois, l’objectif est différent puisqu’il s’agit pour l’industriel de se passer d’intermédiaire de la (grande) distribution, en commercialisant ses produits directement auprès des consommateurs américains.

Selon Bloomberg, l’entreprise est sous pression depuis le rachat de la chaine de supermarchés bios Whole Foods par Amazon, qui a contribué à nourrir un sentiment de pessimisme autour des grandes sociétés agro-alimentaires concernant leur capacité à s’adapter aux évolutions de consommation des Américains. En effet, le jour où l’acquisition de Whole Foods a été annoncée, Campbell (et d’autres) ont subi une baisse en bourse du prix de leurs actions, et depuis le début de l’année, l’action a perdu 19% de son prix. 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message