Candy Hoover souffle sa 100e bougie

|

stratégie - Dans un marché européen atone, le fabricant d'électroménager italien tire son épingle du jeu. Une nouvelle campagne de publicité sera lancée en France en septembre.

Le groupe italien Candy Hoover a démarré l'année sur les chapeaux de roue. À l'occasion de la célébration de son 100e anniversaire, l'entreprise italienne détenue par la famille Fumagalli a publié un chiffre d'affaires en progression de 10,4 % sur les quatre premiers mois de l'année. Une performance qu'Aldo Fumagalli, le président de Candy Group, attribue à la bonne santé des appareils encastrables du groupe, en croissance de 20,6 % sur une année. Au coeur de la stratégie de développement de la marque, ce segment devra doubler son chiffre d'affaires d'ici 2010 alors qu'il représente aujourd'hui 20 % des recettes.

Actuellement, l'expansion de l'entreprise italienne est surtout dominée par les activités dans les pays émergents, et en particulier les marchés chinois, russes et turcs, dans lesquels le groupe a procédé depuis 2005 à des acquisitions d'unités de production. La crise commence en revanche à se faire sentir en Europe. Au Royaume-Uni, où le groupe a acquis une présence importante grâce à l'acquisition en 1995 de la marque Hoover, Candy constate un recul des performances, conséquence à la fois de la dépréciation de la livre face à l'euro et d'un marché de l'immobilier atone. Troisième marché du groupe derrière la Grande-Bretagne, l'Hexagone continue à être protégé : « Nous avons connu au début de l'année une croissance à deux chiffres sur le marché de l'encastrable dans ce pays, tandis que le secteur des réfrigérateurs enregistrait une baisse sensible, à l'image des autres pays européens » a commenté Gianfranco Palma, directeur de l'Europe de l'Ouest de Candy.

Nouvelle campagne mondiale

L'entreprise a également profité des célébrations de son anniversaire pour lancer une campagne de publicité mondiale, qui a démarré en Italie ce mois-ci. D'un budget de 30 millions d'euros, cette campagne met l'accent sur l'implication écologique du groupe, qui s'est engagé à réduire les émissions de CO2 de ses usines au sein d'un projet baptisé « Green Mission ». L'opération cible surtout les marchés transalpins et français - le lancement y est prévu pour septembre -, tandis que la moitié du budget est alloué aux pays émergents : « À terme, nous tablons sur un recul du poids des opérations européennes au profit des pays émergents » a expliqué Aldo Fumagalli. À l'heure actuelle, l'Europe constitue 57 % du chiffre d'affaires du groupe, la Russie 20,2 % et l'Europe de l'Est 22,8 %.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2047

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message