Caprabo généralise le paiement sans contact

|

Dossier La chaîne de supermarchés espagnole est la première en Europe à basculer tout son parc de terminaux sous la technologie sans contact par carte bancaire. L'opération s'étalera sur deux ans et vise à accélérer le passage en caisse des petits paniers de moins de 20 €.

« Dans la première quinzaine de juin, le magasin de La Farga a enregistré 980 paiements par carte bancaire sans contact, dont 67 % réalisés sous forme directe, sans entrer de code pin. »JUAN JOSÉ CUCALA, responsable des projets informatiques de Caprabo
« Dans la première quinzaine de juin, le magasin de La Farga a enregistré 980 paiements par carte bancaire sans contact, dont 67 % réalisés sous forme directe, sans entrer de code pin. »JUAN JOSÉ CUCALA, responsable des projets informatiques de Caprabo © DR

Supermarché Caprabo dans le centre commercial La Farga, à L'Hospitalet, en Espagne. À la caisse, une cliente approche son sac à main du terminal de paiement sans contact, de la marque Ingenico, et règle ses achats sans même ôter son portefeuille de son sac. Derrière elle, un curieux s'étonne de cette prouesse. Depuis que la chaîne de supermarchés catalane Caprabo, du groupe basque Eroski, a implanté le paiement sans contact dans ce magasin pilote de la banlieue de Barcelone, en mai dernier, la scène se répète régulièrement.

 

« Le taux d'adhésion des clients va augmenter »

« Dans la première quinzaine de juin, La Farga a enregistré 980 paiements par carte bancaire sans contact, dont 67% réalisés sous forme directe, sans introduire le code pin, un taux qui prouve la forte adhésion des consommateurs et qui ne fera qu'augmenter », assure Juan José Cucala, le responsable des projets informatiques de l'enseigne. Via le remplacement de 1 800 terminaux, celle-ci prévoit d'équiper l'ensemble de ses 334 magasins de la nouvelle technologie avant fin 2013 (150 unités à la fin de l'année 2012), offrant à ses 300 000 consommateurs quotidiens la possibilité de payer leurs achats de moins de 20 € en un temps record et sans avoir à taper leur code secret personnel. Le système de « communication en champ proche » (Near Field Communication) qui permet cette forme de paiement ne figurait pourtant pas parmi dans les priorités des techniciens de Caprabo voici moins d'un an. « Nous nous apprêtions juste à changer nos terminaux pin pad quand des responsables de La Caixa sont venus nous trouver », se rappelle Juan José Cucala.

 

L'expérience pilote de La Caixa

Leader de la banque électronique en Espagne, gérant 10,5 millions de cartes bancaires, La Caixa s'intéresse au sans-contact depuis 2010. Elle mène alors une expérience pionnière dans une ville catalane, Sitges, consistant à équiper 500 commerces, tout en donnant à 1 500 de ses clients la possibilité d'un paiement sans contact via leur téléphone portable. Les bons résultats, notamment en GMS (57% des actes d'achat concernent des supermarchés et 14 % des restaurants), liés à la bonne perception en matière de sécurité (85 % des usagers se déclarent satisfaits de ce point de vue), poussent alors l'institution bancaire à distribuer des cartes dotées d'une puce NFC, d'abord dans les Baléares, puis à Barcelone. « 500 000 cartes " contactless " sont déjà en circulation, mais ce n'est qu'un début », assure un porte-parole de La Caixa. D'autres banques espagnoles étudient le lancement de cartes similaires.

 

Un investissement pas nécessairement lourd

Face à ces arguments, Caprabo, qui enregistre 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2010, n'hésite pas longtemps à s'engager dans le projet. « Outre notre tradition pionnière dans la distribution espagnole, l'investissement n'était pas plus élevé que si nous avions juste changé nos 1 800 pin pads, et nous disposons maintenant de terminaux qui permettront d'accompagner la probable migration du sans-contact des cartes bancaires vers les téléphones portables », se félicite Juan José Cucala. Le modèle de proximité de la chaîne, avec des magasins de centre-ville axés sur le frais qui génèrent de nombreux achats d'un faible montant, répond bien à l'objectif de « fluidifier » les transactions de moins de 20 €.

« Nous observons un gain de temps lors du passage en caisse, y compris pour les transactions d'un montant supérieur, puisqu'il n'est plus nécessaire d'introduite la carte dans le terminal », précise la directrice de la communication, Rosa Anguita Garrido. Les employés, qui ont reçu une brève formation, répondent d'autant mieux à l'initiative que la réduction des paiements en espèces allège le travail des caissières.

Quant à la polémique surgie en France sur d'éventuelles failles de sécurité dans ce mode de paiement, elle n'inquiète pas les responsables de La Caixa. « Il est aussi difficile de détourner l'information d'une carte à puce NFC que d'une carte dotée de l'ancienne technologie et, en cas de vol, le fait que nous disposions, en Espagne, d'un système d'autorisation des paiements en ligne permet d'intervenir très rapidement », rassure la porte-parole. Sachant, en outre, que si un ou plusieurs débits frauduleux de moins de 20 € venaient à se produire, La Caixa dispose d'un service de protection, Caixa Protect, qui assurerait le remboursement. Nul doute que l'expérience espagnole va être décortiquée par les grandes chaînes internationales, toutes en veille sur le sujet.

Les grandes dates

  • 2010 La banque espagnole La Caixa teste le paiement sans contact à Sitges, en Catalogne.
  • 2011 La Caixa commence à distribuer des cartes bancaires « contactless » aux îles Baléares, puis à Barcelone.
  • Été 2011 La Caixa contacte Caprabo pour développer le sans-contact dans ses supermarchés.
  • Mai 2012 Le supermarché de La Fraga, à L'Hospitalet, est équipé de terminaux sans contact de la marque Ingenico. 149 magasins suivront d'ici à la fin de l'année.
  • Fin 2012 150 magasins équipés
  • Fin 2013 La totalité des 334 magasins de la chaîne équipés.

 

Le projet en chiffres

  • 1 800 terminaux sans contact Ingenico installés d'ici à la fin de 2013 dans les 334 supermarchés Caprabo.
  • 500 000 cartes « contactless » de La Caixa en circulation en Espagne.
  • 1 million de cartes « contactless » de La Caixa en circulation rien qu'à Barcelone d'ici à fin 2012.
  • 90 % de clients séduits par le sans-contact lors de la première expérience menée par La Caixa à Sitges voici deux ans.

 

SIMPLE, RAPIDE ET SÛR

Le «contactless» pour les achats de moins de 20 € permet de réduire le temps d'attente aux lignes de caisse. Quant à la sécurité, 90% des usagers se sont déclarés satisfaits lors du test deLa Caixa, en 2010, à Sitges.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2240

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA