Marchés

Caprice des Dieux, amour éternel

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La première marque du groupe Bongrain, qui a fêté ses 50 ans en 2006, a su plaire grâce à son positionnement séduction et plaisir.

EN CHIFFRES

  • 435 000 fans sur la page Facebook de la marque
  • 80 à 90% de taux de notoriété assistée

Source : Bongrain

Qui n'a pas en tête la publicité de Caprice de Dieux et sa célèbre chanson Just The Two Of Us de Grover Washington ? Si les mélodies ont plusieurs fois changé depuis le début de l'aventure publicitaire de la marque, en 1985, la trame est toujours restée la même : sensualité, plaisir et gourmandise avec la mise en scène d'une femme espiègle qui devient audacieuse et entreprenante devant un homme.

La signature « Caprice à Deux, Caprice des Dieux » n'a pas non plus été transformée, que ce soit dans Le Bateau en 1985, Le Téléphérique en 1986, Le Parachute en 1991, Le Ski nautique en 2003 ou Les Sauveteurs en 2013. « Depuis le lancement de la marque en pub, des expériences ont été faites pour essayer de changer la trame mais, finalement, on a décidé de rester sur le claim initial », confie Ivan de Villers, directeur marketing et export Caprice des Dieux.

EN DATES

  • 1956 Création du fromage Caprice des Dieux
  • 1973 Début d'extension de la gamme
  • 1985 Première saga publicitaire avec le slogan « On se fait un petit Caprice »

Avec environ un nouveau clip tous les deux, trois ans mis en oeuvre par l'agence Publicis, Caprice des Dieux est « chouchoutée » par le groupe Bongrain. Certes, il s'agit de la première marque du groupe de Jean-Noël Bongrain à voir le jour, mais elle incarne également depuis sa naissance des codes rupuristes sur le marché du fromage. En effet, lors de son lancement en 1956, qui aurait imaginé voir arriver un produit ovale dans un packaging bleu qui ne porte pas un nom monacal ! Un positionnement décalé qui se retrouve toujours dans les clips publicitaires. « Caprice des Dieux c'est un moment de lâcher-prise et de plaisir que s'offrent les femmes dans la journée. Et pour susciter l'envie de partager, rien de mieux que d'exploiter la sensualité. C'est donc le credo que nous avons souhaité mettre en avant dans nos publicités », ajoute Ivan de Villers.

 

Faire rêver sur le digital

 

Et si la marque a gardé son cap, elle s'est modernisée au fur et à mesure et a développé sa présence sur le digital. Caprice des Dieux compte aujourd'hui plus de 430 000 fans Facebook, dont 80% de femmes, et espère dépasser le cap du million fin 2014. Avec plus de 80% de taux de notoriété assistée, la marque mise sur trois temps forts pendant l'année : la fête des Mères, la rentrée scolaire et la Saint Valentin.

Avec le travail de l'agence Marcel, Caprice des Dieux a lancé une stratégie digitale innovante depuis deux ans. L'an dernier, pour la sortie de son spot publicitaire Les Sauveteurs, la marque a mis en place une plate-forme interactive permettant aux internautes de personnaliser le clip à leur image via leurs données Facebook. Pour la Saint Valentin 2014, elle frappe à nouveau avec un jeu digital où les femmes vont faire vivre un rêve à leur conjoint. Les participantes déposent leurs idées originales sur Facebook et la sélection des deux gagnants sera effectuée par les fans de la marque. La dotation s'élève à 10 000 €. Après avoir fait gagner un voyage pour deux aux Maldives en 2013, Caprice des Dieux propose à nouveau de se faire un caprice, à deux...

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA