Marchés

Carambar se lance à nouveau dans les bonbons gélifiés

|

La marque de confiserie Carambar (Mondelez) propose ses Very Bad Kids, bonbons gélifiés au goût acide, puis doux, à destination des adolescents.

1,85€

Le prix de vente recommandé pour un sachet de 195 g en GMS. D’autres formats pourraient compléter l’offre à terme. Dans le hors-domicile, le produit est proposé en sachets de 125 g.

Source : Carambar

Avec Very Bad Kids, Carambar réinvestit le segment des gélifiés où ses propositions précédentes n’avaient pas vraiment convaincu. Cette fois, elle met les moyens sur un marché très dynamique. « Les gélifiés sont à + 4,5% depuis quelques années et pèsent la moitié du marché des bonbons en sachets, souligne Emmanuel Renard, directeur marketing bonbons chez Mondelez. Avec un sous-segment “qui pique” générant 15 à 25% de croissance par an. » Carambar arrive donc avec un produit qui mixe les deux tendances en forme de petit bonhomme à l’humour provocateur, jugé innovant et « rupturiste » par les clients tests.

Si la marque est là pour servir de caution, l’ambition est de lancer une véritable plate-forme Very Bad Kids et de faire de ce petit personnage une icône pour les 12-17 ans. Pour cela, tous les leviers seront activés : campagne télé et affichage en mai-juin ; jeu interactif sur le web et forte présence sur les réseaux sociaux ; échantillonnage en magasins et à proximité des lycées, avec des partenaires comme Relay et les magasins Courir. Un relais sur Ma vie en couleurs, le site promotionnel multimarque des groupes Mondelez, Unilever et Danone produits frais, sera également mis en place. D’autres produits viendront compléter la gamme rapidement, qui devrait être bientôt lancée ailleurs en Europe. 

Double goût et double parfum

Un double effet méchamment acide pour commencer, puis tout doux. Les Very Bad Kids se déclinent aux goûts Fruits et Soda avec cinq parfums différents.

Forme malicieuse

Ces nouveaux bonbons gélifiés prennent la forme malicieuse de petits personnages Aux couleurs flashy et à la personnalité Facétieuse, mais bon enfant, cohérente Avec le goût du bonbon.

Campagne télé

Les Very Bad Kids ont dévoilé leur caractère impertinent au travers d’une campagne nationale à leur image. Sur les écrans depuis le 18 mai, ils seront également dans les rues avec une campagne d’affichage et prendront d’assaut le web.

JEU DIGITAL

Les Very Bad Kids défient les internautes avec un jeu digital depuis le 18 mai sur le site dédié. Le challenge : lire le plus longtemps possible le règlement du jeu pour gagner des cadeaux. Une interminable lecture compliquée par une série de farces pour déconcentrer les joueurs. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter