Carburants : les pompes à sec, les prix grimpent

Les Français commencent à se ruer dans les stations-service pour faire le plein, six des huit raffineries françaises étant bloquées. Les prix grimpent et le E.Leclerc de Plancoët a fait le buzz en conditionnant l’accès au carburant aux clients ayant acheté pour plus de 60 euros en caisse…

Partager
Carburants : les pompes à sec, les prix grimpent
Pour Michel Sapin, "les blocages des raffineries ne sont pas légitimes"

La photo de l’annonce du E.Leclerc de Plancoët a fait le buzz pendant tout le week-end : afin de “privilégier ses clients”, le magasin demandait un ticket de caisse à plus de 60 € d’achats pour pouvoir accéder aux pompes à essence. Pas sûr que cette pratique de vente liée soit très légale, mais elle témoigne des tensions qui existent, en Bretagne mais désormais un peu partout en France, pour acheter des carburants.

Six raffineries sur les huit que compte l’Hexagone étant désormais bloquées par les syndicats exigeant le retrait du projet de loi El Kohmry, un nombre de plus en plus important de stations service sont à sec - surtout celles des grands pétroliers, notamment Total et Esso - les grandes surfaces semblant avoir des réserves ou accès à des approvisionnements plus importants.

Et, bien sûr, les prix grimpent selon la bonne logique de ce qui est rare est cher. Selon le site Zagaz, le prix moyen se situe à 1,136 le litre de gazole, mais des écarts géants commencent à apparaître, de 1,06 € dans les grandes surfaces les moins chères, à 1,60 € dans de petites stations service d’indépendants ou de garagistes (Elan de Chenevières, en région parisienne, par exemple) ! Et si la pénurie se poursuit, les prix pourraient bien finir par flamber.

Les prix commencent à grimper

En effet, il y a un mois, le prix moyen du gazole était de 1,07 €. Avant la pénurie, le prix du baril avait progressé de 10 % en un mois et commençait déjà à être répercutée. Avec la fronde sociale liée à la loi El Kohmry, les choses ne vont pas s’arranger, même si le gouvernement assure que l’ordre public va être rétabli. “Les blocages ne sont pas légitimes” a lancé Michel Sapin, accusant la CGT. La France a par ailleurs deux mois de réserves “stratégiques” et il est également possible d’importer des carburants. Cqui, visiblement, ne change rien pour les stations service qui ne sont plus livrées - ou sont moins bien approvisionnées,


Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

B&M

Directeur de Magasin H/F - France entière

B&M - 10/10/2022 - Franchise - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

MAANOS

MAANOS

Massages bien-être, massages sportifs, massages sur mesure

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS