Carrefour accusé de publicité mensongère

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le procureur de la République de Melun a requis 45.000 euros d'amende à l'encontre de la société Carrefour, poursuivie pour publicité mensongère en raison du décalage observé dans un magasin de Seine-et-Marne, en 2007, entre des prix catalogue et des prix aux caisses. Il a également requis 750 euros d'amende à l'encontre du directeur du magasin, situé au centre commercial Carré Sénart de Lieusaint, et 450 et 350 euros d'amende à l'encontre de deux de ses "chefs de secteur". Le 7 mars 2007, la Direction générale de la consommation, de la concurrence et des fraudes (DGCCRF) avait effectué un contrôle sur 41 produits.Il s'était avéré que pour huit produits, pour lequel il était annoncé que "pour un acheté, le deuxième était à moitié offert", le prix effectivement payé était le prix normal, sans réduction.Le contrôle de la DGCCRF faisait suite à un courrier d'un couple de retraités ayant remarqué à de multiples reprises une distorsion entre les "prix appliqués aux promotions, au passage en caisse", et les prix promis.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA