Carrefour annonce le gel du déploiement de son concept Planet

|

Carrefour présentait ce matin ses résultats annuels 2011, à son siège de Boulogne-Billancourt. Une dernière pour Lars Olofsson, avant de passer la main à Georges Plassat. Et, parmi les détails sur les différents chiffres clés de l'année écoulée, une annonce majeure : le gel du déploiement du concept Carrefour Planet. Une manière de tourner la page Lars Olofsson, porteur du projet.

carrefour planet

On peut prendre toutes les précautions oratoires que l’on veut, Carrefour évoquant ici « une pause pragmatique », ou là « des conversions réduites significativement en 2012 », le fait est clair : Carrefour suspend le déploiement de son concept Planet. Et, comble du comble, il est revenu à Lars Olofsson, futur ex-Pdg du groupe, à l’origine du projet, d’annoncer cet enterrement de première classe. Alors qu’il y avait 81 magasins Carrefour Planet à la fin 2011 (29 en France, 39 en Espagne, 10 en Belgique, 2 en Italie et 1 en Grèce), seuls 11 seront convertis au concept en 2012 : 3 en France, 5 en Espagne et 3 en Belgique. « Et la poursuite du déploiement dépendra de l’optimisation du modèle des magasins déjà convertis, et de la baisse des coûts de conversion », assure Lars Olofsson.

On est donc loin, très loin, de l’enthousiasme des débuts. Qu’on se souvienne un peu… Il y a dix-huit mois à peine, lors du lancement en grande pompe à l’occasion d’une « journée des investisseurs » à Lyon, le même Lars Olofsson évoquait la mise en orbite du concept. Il prévoyait alors 245 Planet et 255 remodelages en Europe. Il osait même avancer l’objectif d’un chiffre d’affaires additionnel de 18 % pour ces 500 hypers, et de 650 millions d'euros de résultat courant incrémental d’ici à 2015.

Las, le bilan tiré ce matin est nettement moins flatteur. Les 81 Planet actuels ont vu leurs ventes diminuer de 1,4% depuis leur ouverture. Certes, c’est à comparer avec le recul plus fort encore des magasins non convertis (-5,4%), mais c’est nettement insuffisant. Surtout, évidemment, au vu des investissements consacrés au concept. « En tout, 400 millions d’euros », a annoncé Lars Olofsson. D’ailleurs, Carrefour, qui a investi au total 2,3 milliards d’euros en 2011, entend maintenant très largement réduire la voilure, pour se fixer une fourchette entre 1,6 et 1,7 milliard d’euros pour 2012.

 

Les chiffres clés de Carrefour en 2011

Chiffre d’affaires HT : 81,3 milliards d’euros, en hausse de 0,9%

Ebitda : 3,9 milliards d’euros, en recul de 11,3%

Résultat opérationnel courant : 2,2 milliards d’euros, en chute de 19,2%

Résultat net courant, part du groupe : 371 millions d’euros, en baisse de 14,3%. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter