Carrefour Auteuil ouvre le ban de l’hypermarché « sur-mesure » version Carrefour

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Sobriété et technologie, caisses en libre service, « boutique en ligne », système de bornes interactives : Carrefour Auteuil, dont l’ambition est de « répondre à tous les besoins de tous les clients. »
Sobriété et technologie, caisses en libre service, « boutique en ligne », système de bornes interactives : Carrefour Auteuil, dont l’ambition est de « répondre à tous les besoins de tous les clients. »

Complètement repensé, le magasin Carrefour d’Auteuil, à Paris, n’a plus grand-chose à voir avec l’espace vieillissant qu’il était encore en fin d’année dernière. Quatre mois de travaux, sans fermeture, sont passés par là. Pionnier, avec les magasins de Chartres et de Châteauroux, de l’hypermarché « sur-mesure » voulu par Lars Olofsson, le directeur général du groupe, Carrefour Auteuil fait désormais la place belle à l’alimentaire : 10% de références en plus quand le non-alimentaire, lui, en a perdu 40 %. C’est là qu’intervient le côté « technologique » de ce magasin : les références non-alimentaires enlevées restent toujours disponibles… mais via un système de commande en ligne, disponible dans le magasin. De même, cinq caisses libre-service font leur apparition, ainsi qu’un système « Rapid’Ticket » avec douchettes à disposition pour scanner ses produits au fur et à mesure de ses achats, dans le magasin.



« Nous devons adapter nos magasins à leur zone de chalandise », explique Alain Souillard, directeur exécutif des hypermarchés Carrefour. Une étude minutieuse des habitudes des clients, via les cartes de fidélité, ainsi que des enquêtes directes et des tables rondes ont permis d’aboutir à cet assortiment.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA