Carrefour Brésil : l’ex-associé de Casino Abilio Diniz prend 10 % du capital

|

Le groupe français de distribution Carrefour a annoncé le 18 décembre 2014 la cession de 10% de sa filiale brésilienne à Abilio Diniz. Le montant ? 525 millions d'euros.

Carrefour cède 10% de sa filiale brésilienne à Abilio Diniz, l'ancien partenaire de Casino.
Carrefour cède 10% de sa filiale brésilienne à Abilio Diniz, l'ancien partenaire de Casino.© DR

Le groupe Carrefour a annoncé le 18 décembre l'acquisition par Abilio Diniz d'une participation de 10% dans sa filiale brésilienne. Et ce, pour une enveloppe de 525 millions d'euros. Il pourra augmenter sa participation jusqu’à 16 % dans les 5 prochaines années. Carrefour indique également que cette opération pourrait préfigurer une cotation de l'entité sur le marché brésilien. "Nous nous connaissons depuis 20 ans avec Abilio. Nous sommes convaincus que sa grande connaissance du pays, des consommateurs, du tissu économique et la distribution en général, sera un atout pour nous", a expliqué Georges Plassat, le PDG de Carrefour, à l'occasion d'un conf call depuis São Paulo en compagnie d'Abilio Diniz.

Abilio Diniz siègera au conseil d’administration de Carrefour Brésil dès 2015, et disposera d’un siège supplémentaire sur un total de 10. Il participera également aux comités de stratégie et ressources humaines. Le management de Carrefour Brésil reste inchangé. 

Un joli coup pour Carrefour

La volonté de Georges Plassat, PDG de Carrefour, de trouver un allié et investisseur local était connue. L’entrée d’Abilio Diniz au capital était attendue, comme nous l'évoquions déjà en mars, mais cela reste un très joli coup pour Carrefour. A 78 ans, le fils du fondateur de Pão de Açucar est un expert de la distribution et l’un des hommes d’affaires les plus connus du Brésil. Ses réseaux politiques et économiques seront précieux en vue d'une introduction en bourse et du développement des différentes enseignes à travers le pays. "C'est un moment très spécial pour moi. J'ai toujours eu beaucoup d'admiration pour Carrefour, reconnaît Abilio Diniz. J'ai beaucoup appris avec son fondateur Marcel Fournier. J'ai toujours cru en Carrefour, et encore plus depuis que Georges Plassat y est."

En 2011, alors associé de Casino Brésil, Abilio Diniz avait tenté de forcer la main de Jean-Charles Naouri, PDG du groupe Casino, pour fusionner avec Carrefour Brésil. En 2013, il s’est fait nommer président du conseil d’administration de BRF, l’un des principaux groupes agro-alimentaire du pays, donnant naissance à un violent conflit juridique avec Jean-Charles Naouri, qui a dénoncé aussitôt un conflit d’intérêt. Abilio Diniz a fini par quitter CBD en septembre 2013, puis par solder ses participations en 2014. Cette fois, la situation est différente assure l'intéressé. "Il n'y a aucun conflit d'intérêt. Je n'ai aucune possibilité d'influencer la politique commerciale, explique le nouvel actionnaire de Carrefour. Cela a déjà été examiné d'un point de vue juridique."

C'est un nouveau cycle qui s'ouvre pour Carrefour Brésil, une nouvelle phase de conquête. "Nous allons augmenter nos investissements au Brésil. Nous n'avons pas assez investi ces dix dernières années", assure Georges Plassat, avec 20 ouvertures de magasins prévues en 2015. Malgré un ralentissement de la croissance et un retour de l'inflation, le potentiel du pays reste intact. "Il y a un processus croissant de professionnalisation et de consolidation du marché de la distribution, avec des groupes qui investissent dans les technologies, la logistique, les marques propres, les nouveaux formats etc., analyse Marcos Gouvea de Souza, du cabinet de conseil brésilien GS&MD. La part de marché des cinq plus grands est de près de 35 %. Il y a donc beaucoup de place pour grandir."

Les chiffres clés de Carrefour Brésil

- Plus de 35 milliards de reais de chiffre d'affaires (environ 11 milliards d'euros)

- 110 magasins Atacadão (cash & carry)

- 102 hypermarchés

- 41 supermarchés Bairro

- 122 pharmacies

- 75 stations essence

Source : Carrefour

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter