Carrefour cale en France au 1er trimestre [Résultats]

|

Les ventes du groupe sont stables en France, et reculent même de 0,8% en organique, alors que l’international se porte bien mieux.

Sur les trois premiers mois de l'année, c'est l'international qui tire les ventes de Carrefour. La France affiche une stabilité totale, handicapée par les ventes en recul des hypermarchés
Sur les trois premiers mois de l'année, c'est l'international qui tire les ventes de Carrefour. La France affiche une stabilité totale, handicapée par les ventes en recul des hypermarchés

Le bilan du groupe Carrefour est globalement positif sur le premier trimestre, du moins en termes de chiffres globaux. Les ventes se sont portées à 20,05 milliards d’euros (soit +3,1% en comparable, et +3,8% hors essence et à changes constants). Selon Natixis, les ventes publiées sont exactement en ligne avec le consensus pour toutes les zones géographiques.

Mais dans le détail, la France est à l’arrêt en termes de croissance. Les ventes s’y sont établies à 9,34 milliards d’euros, soit une stabilité totale par rapport à la même période de 2015. Carrefour s’est empressé de relativiser ce chiffre, rappelant qu’il s’agit "d’une bonne performance" compte tenu de la base de comparaison élevée de +7,9% au 1er trimestre 2015. Si l’on intègre l’effet du prix de l’essence, Carrefour recule même de 1,8% dans l’hexagone (voir tableau complet plus bas).

Des hypermarchés en recul

Plus gênant, les ventes des hypermarchés reculent de 0,6% à magasins comparables, "sur une base de comparaison élevée de +2,1%" se console une nouvelle fois l’enseigne. Attaqué par Leclerc sur les prix et la promotion, Carrefour a eu du mal sur ce format qui pèse la moitié de ses ventes en France. Et la concurrence n’est pas en reste, puisque Casino a publié hier d’excellents chiffres pour sa branche hypermarchés, ce qui n’était plus arrivé depuis longtemps et représente l’aboutissement de deux années de repositionnement.

Pour les supermarchés, le CA augmente de 0,7% en comparable, avec un inévitable rappel de Carrefour sur la base de comparaison "également élevée de +2,5%" au T1 2015. La branche proximité et autres a elle progressé +1,1% en comparable. Un point à date a été fait sur la transformation des magasins Dia, "qui s’accélère depuis le début de l’année". Au premier semestre, 115 magasins ont été réouverts après transformation (en Carrefour Market, City, Contact ou Marché) ce qui porte à 267 le nombre de points de vente convertis depuis le début du programme.

L'international bien orienté

Les performances de Carrefour sont plus marquées à l’international, avec une progression de tous les pays et toutes les zones géographiques, exception faite de la Chine. L’Espagne, l’Italie et la Belgique sont dans ainsi le vert, tout comme la Pologne et la Roumanie. L’Amérique Latine est dynamique, avec un Brésil qui tire son épingle du jeu.

La situation continue d’être tendue en Chine, ou les ventes comparables sont en baisse de 8,4%. Ce qui n’empêche pas Carrefour d’annoncer "une amélioration séquentielle". Tout est question de point de vue.

Les ventes totales dans le détail (source Carrefour)

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres