Carrefour condamné sur les forfaits de pause

|
Carrefour

Carrefour vient de se voir condamné à payer près de 400 000 euros d'arriérés de salaires à plus d'une centaine de salariés d'un hypermarché Carrefour en Isère par les prud'hommes de Grenoble. Les plaignants reprochaient à la direction de Carrefour d'avoir indemnisé un "forfait pause"  pour compléter la rémunération et l'aligner sur le montant du Smic. Or, pour eux, cette indemnisation ne dispense pas le magasin de payer un salaire de base au Smic. Carrefour a fait part de son intention de faire appel. Le groupe a d'autres procès en cours sur le même sujet.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter