Carrefour « décentralise » l'Europe

|

Les dirigeants au charbon ! Georges Plassat, le PDG de Carrefour, qui indiquait, fin août, souhaiter que les responsables du siège se frottent au terrain et à l'opérationnel, n'a pas tardé à mettre sa réforme en application. Le groupe a en effet confirmé, le 27 septembre, les grandes lignes d'une nouvelle organisation dévoilée par notre confrère belge Gondola. Fini la grande zone Europe, place à deux nouvelles entités en plus de la France.

Au nord, la Roumanie, la Pologne et la Belgique, placées sous l'autorité de Gérard Lavinay (photo), qui a réussi le tour de force de redresser Carrefour Belgique, un temps promis au pire. Au sud, L'Espagne et L'Italie, deux pays confrontés à de sérieuses difficultés économiques, seront supervisés par Pierre-Jean Sivignon, en même temps que les finances du groupe, dont il garde la charge. Même double casquette pour Jérôme Bédier : le secrétaire général du groupe se voit également confier la supervision des partenariats internationaux. Thomas Hubner qui était en charge de l'Europe ferait les frais de cette réorganisation et quitterait le groupe selon Gondola. Ce que ne confirme pas Carrefour. Alors que François Melchior de Polignac, ancien CEO de la Roumanie, remplacera Gérard Lavinay en Belgique. Carrefour justifie cette nouvelle organisation par sa volonté de poursuivre « sa décentralisation ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2290

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous