Carrefour devra céder 56 magasins dont 12 à Paris pour racheter Dia France

|

L'Autorité de la concurrence vient d'autoriser Carrefour à racheter près de 800 magasins Dia. En échange, le groupe s’est engagé à se séparer de 56 d'entre eux, dont 12 Paris. Découvrez la liste complète !

Près de 800 magasins Dia rejoignent Carrefour. L'enseigne sera-t-elle conservée ?
Près de 800 magasins Dia rejoignent Carrefour. L'enseigne sera-t-elle conservée ? © Barbe Lionel, Carrefour

Le rachat de Dia par Carrefour approche désormais de sa conclusion. L’Autorité de la concurrence vient de donner son accord, sous réserve de la cession de 50 magasins et de la rupture de contrats de franchise pour 6 d’entre eux. "Après un examen détaillé, l'Autorité constate que l'opération renforcera significativement la présence de Carrefour sur le marché de la distribution alimentaire dans 56 zones de chalandise, dont 12 sont situées à Paris", souligne un communiqué. La notification du rachat à l'Autorité avait été effectuée en septembre.

Exercer une pression concurrentielle suffisante

Ce "renforcement" était visiblement incompatible avec une saine concurrence. "Dans ces zones, les points de vente des parties cumulent en effet de très fortes parts de marchés, sans que les concurrents présents ne puissent exercer une pression concurrentielle suffisante pour contraindre le comportement de la nouvelle entité, notamment en termes de prix", ajoute l’Autorité.

Engagement sur dix ans

La contrainte pour cette acquisition semble également se renforcer, puisque Carrefour a été amené à s’engager à ne pas racheter ou franchiser les magasins dont il s’est séparé. Et c’est à Paris, où le groupe détient environ 30 % de part de marché, qu’il doit se démunir du plus grand nombre de magasins. L’Autorité de la concurrence ne cesse de dénoncer la situation parisienne, plus ou moins ouvertement. Pour les enseignes concurrentes, la chasse est ouverte, comme lors du rachat de Monoprix par Casino, qui avait également dû vendre une cinquantaine de magasins situés dans les zones de chalandise où se trouvaient les Monoprix rachetés.  

Pouvoir d'injonction en perspective

Dans le projet de loi Macron, l’Autorité de la concurrence se plaint ainsi de ne pouvoir agir dans les zones de chalandise où la concentration lui paraît excessive, au détriment de la concurrence. Elle demande donc à ce que le législateur lui donne un pouvoir d’injonction lui permettant d’obliger une enseigne à revendre des magasins là où sa présence est trop importante, même si la preuve ne peut être apportée qu’elle a pour effet d’augmenter les prix de vente au consommateur, trop difficile à établir. L’injonction fonctionnerait donc sur la base de la part de marché de l’enseigne, telle qu’elle est effectuée lors des opérations de concentration.

Voici La liste des magasins publiée sur le site  de l'autorite de la concurrence

Zones de chalandise dans lesquelles les cessions de magasins ou les résiliations de contrats franchise devront être réalisées (autour des Dia situés aux adresses suivantes) :

Liste complète des 56 magasins que Carrefour doit céder pour racheter Dia France
Villes Adresse

Attin (62170)

route nationale 39

Avesnes-sur-Helpe (59440)

rue de Cartignies

Belley (01300)

route nationale 504

Bourg-en-Bresse (01000)

avenue du Mail

Carros (06033)

centre commercial

Chars (95750)

ZA des 9 Arpents

Châtillon-en-Michaille (01200)

avenue de Lattre de Tassigny

Courbevoie (92400)

rue de l'Alma

Courbevoie (92 400)

avenue Marceau

Créon (33 670)

Le Bourg

Digne-les-Bains (04 000)

avenue du colonel Noël

Drancy (93700)

rue Henri Barbusse

Ernée (53500)

avenue Aristide Briand

Estrée-Blanche (62145)

rue François Denoeu

Evry (91000)

cours Blaise Pascal

Falaise (14700)

route de Putanges 

Fruges (62310)

rue du Fort du Rietz 

Gex (01170)

ZA de l'Aiglette

Halloy (60210)

rue de Beauvais

Ham (80400)

rue Baudelaire

Lagnieu (01150)

avenue de Montferrand

Lamotte-Beuvron (41600)

avenue de Vierzon

L'Argentière-la-Bessée (05120)

rue du Plan d'Ergue

Le Blanc-Mesnil (93150)

rue Daniel Casanova

Les Pennes-Mirabeau (13170)

chemin de la Voilerie

Les Vans (07140)

C.C de la Clairette

Lille (59800)

rue du Molinel 

Limours (91338)

centre commercial Arcades

Lyon (69003)

boulevard Eugène Deruelle

Lyon (69008)

avenue des Frères Lumière

Marseille (13015)

chemin de Madrague Ville

Marseille (13015)

chemin du Moulinet 

Marvejols (48100)

promenade Louis Cabanette

Montreuil (93100)

boulevard Rouget de l'Isle 

Montrouge (92120)

rue Barbès 

Montrouge (92120)

avenue de la République

Morzine (74110)

route de la Plagne

Orbec (14290)

route de Lisieux

Paris (75005)

rue Pierre Nicole 

Paris (75006)

rue de Sèvres 

Paris (75009)

rue de Dunkerque 

Paris (75011)

rue du faubourg St-Antoine

Paris (75012)

avenue du général Michel Bizot

Paris (75016)

avenue de Versailles 

Paris (75016)

avenue de Versailles 

Paris (75018)

rue Dejean 

Paris (75 018)

boulevard de Clichy 

Paris (75 018)

boulevard Barbès 

Paris (75 018)

rue d'Orsel

Paris (75 018)

rue Francoeur 

Pezenas (34120)

avenue de Verdun

Quillan (11500)

avenue François Mitterrand

Sainte-Maxime (83120)

route du Plan de la Tour

Tremblay-en-France (93290)

avenue Nelson Mandela

Uzès (30334)

route départementale 981

Vincennes (94300)

rue de France

Pour situer tous les magsins sur une carte, rendez-vous sur LSA Expert

2 commentaires

lemaire

15/06/2016 14h34 - lemaire

Le magasin A2 rue Pierre Nicole Paris 75005 ouvert en début d'année ; très déçu de ce magasin ,aucune cohérence de prix, vous achetez de l'eau du lait à la bouteille aucun prix affiché et lorsque vous passez en caisse sur le ticket il est marqué 2 baguettes viennoises alors que je passais deux demi bout de lait !et tout les prix sont comme ça !!!!!! De plus l’accueil est plutôt froid!

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

blanc

02/09/2015 11h23 - blanc

je regrette vivement notre magasin dia fbg saint Antoine (11e) car il était très bien achalandé. j'ose espérer que le repreneur fera aussi bien voir mieux mais j'en doute. un peu marre de vos magouilles qui vont à l'encontre du client.....en fait c'est votre intérêt qui prime et c'est très pénible. Comme toujours c'est le consommateur qui en pâtit. Merci de ne pas utiliser mon mail à des fins commerciales ....un peu de décence voyons! Juliette Blanc

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter