Carrefour double Casino au Brésil

|

acquisition - En absorbant Atacadao, Carrefour récupère 4 % du marché et entre sur un format nouveau, celui de l'hypermarché discount pour populations à faibles revenus.

Assurément un joli coup pour José Luis Duran. Quelques jours avant l'assemblée générale du groupe, prévue le 30 avril, le président du directoire démontre une nouvelle fois sa capacité de réaction tactique. Cette fois, c'est au Brésil que Carrefour déplace ses pions, en annonçant le rachat, pour l'équivalent de 825 M E, du distributeur Atacadao. Un prix raisonnable pour s'approprier 4 % du marché et, surtout, la place de numéro un, puisque, en avec 5,3 Mrds E de chiffre d'affaires, Carrefour Brésil dépasserait CBD, contrôlé par Casino, qui réalise des ventes d'environ 5 Mrds E. Enfin, la marge opérationnelle d'Atacadao, que le groupe n'a pas voulu révéler, se situe aux alentours de 5 %, assez proche de celle de Carrefour, mais avec des coûts opérationnels moindres. « José Luis Duran est tranquille pour 2007 !, salue une analyste. Il promet des acquisitions tactiques pour 1 à 1,5 % chaque année. Là, il fait même 2 % d'un coup. »

Des perspectives prometteuses

Sur le plan opérationnel, l'acquisition d'Atacadao se présente plutôt bien. Le distributeur brésilien est en effet implanté dans des zones économiques déshéritées et s'adresse à des consommateurs à faible, voire très faible pouvoir d'achat - les zones dites C et D. « Nous avons beaucoup à apprendre d'Atacadao, souligne José Luis Duran. Nos propres magasins ont des difficultés à dégager de la rentabilité dans ce type de zones. Cette acquisition représente pour nous l'opportunité d'aller vers un autre format que ceux exploités jusqu'ici. »

Atacadao, dont près d'un quart de la clientèle est constitué de grossistes, s'est spécialisé dans l'hypermarché discount, proche du cash et carry, à très forte dominante alimentaire. D'ores et déjà, Carrefour envisage de transférer une douzaine de ses hypermarchés les moins performants sous l'enseigne brésilienne. Les perspectives de développement sont, elles aussi, prometteuses : Atacadao ouvre en moyenne trois ou quatre nouveaux points de vente chaque année, ce qui équivaut actuellement à un accroissement des mètres carrés comprise entre 8 et 12 %.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1995

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations