Carrefour enregistre de bonnes performances en France mais déçoit en Espagne

|

RÉSULTAT Le groupe Carrefour a publié le 17 juillet les résultats de son deuxième trimestre. Tous les feux semblent au vert, notamment en France, même si l'Asie reste problématique.

Les réseaux de proximité en France réalisent l'une des meilleurs performances du groupe.
Les réseaux de proximité en France réalisent l'une des meilleurs performances du groupe.© © Carrefour

Le chiffre d’affaires ressort à 20,5 milliards d’euros, en progression de 4,9 %. En Europe, la croissance à magasins comparables est de 1,9 %, avec une bonne performance de la France (+2,4%).
Tous les formats y sont en progression. Les hypermarchés sont en hausse de 0,4 % à magasins comparables, les supermarchés de 3,3 %, et les magasins de proximité sont en hausse de 7,2 %. Selon le groupe, qui s’est exprimé à l’occasion d’un conf call pour les analystes, les ventes alimentaires poursuivent leur croissance, tandis que le non alimentaire est proche de l’équilibre. La fréquentation continue de s’améliorer en hypers et supers. Depuis le début de l’année, 50 supermarchés et 14 hypermarchés ont déjà été rénovés, contre 83 et 43 en 2013. En revanche, côté prix, Carrefour joue la discrétion. Le distributeur a refusé de donner plus de détails sur son positionnement. 

Satisfecit pour l'Italie et la Belgique, déception pour l'Espagne

Le reste de l’Europe progresse de 1,5 % à magasins comparables. L’Espagne est encore fragile (0,1 %), mais l’Italie et la Belgique présentent un profil encourageant (+2,9 et +3,8 %).
Les pays émergents affichent une croissance organique toujours aussi dynamique, à + 8,4 % en comparable. C’est encore le Brésil qui assume le rôle de locomotive avec une hausse de 15,2 %. En revanche, l’Argentine est difficile à analyser tant elle est minée par l‘inflation (+ 42,4 % en comparable). Enfin, Carrefour peine toujours à trouver la formule gagnante en Asie où les ventes ont reculé de 6,1 % à comparable.

« Les bonnes nouvelles sont les supers en France ainsi que la performance de l’Italie et de la Belgique, décrypte l’analyste de Kepler-Chevreux. L’Espagne est un peu en dessous des attentes. La Chine reste faible mais sans surprise. »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres