Carrefour envisage de coter Dia et son immobilier

|

Les projets de coter la filiale immobilière, ainsi que la branche hard-discount du groupe Carrefour refont surface. Selon le Figaro, les principaux actionnaires Arnault et Colony, conseillés par BNP Paribas, planchent sur l'introduction en Bourse simultanée de ces deux branches dont les actions seraient réparties au prorata des actuelles participations dans le groupe. Objectif recherché : que la valorisation cumulée des trois actifs soit supérieure à celle d'aujourd'hui. En d'autres termes, pour paraphraser la formule choc de la fusion avec Promodès, que 1+1+1 fassent plus que 3 ! Les équipes d'Arnault et de Colony, qui n'ont de cesse d'expliquer que le marché ne reconnaît pas la valeur réelle des actifs « cachés » du groupe, y trouveraient aussi un moyen de « liquéfier » leur participation, ce qui pourrait faciliter leur sortie.

Le marché a salué l'initiative d'une belle hausse du cours. Mais les analystes semblent plus sceptiques. Ils s'inquiètent de la pertinence de coter l'immobilier, au risque de grever l'exploitation d'hypermarchés en convalescence et en pleine refonte, par des loyers handicapants. « Aucun des grands distributeurs internationaux n'a pris le risque de se séparer des murs de ses big box », relève Edouard Aubin, analyste chez Morgan Stanley. Carrefour conserverait, en revanche, la majorité dans Dia, en raison notamment de synergies importantes, chiffrées par le groupe auprès des investisseurs à 120 M E

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2167

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres