Marchés

Carrefour et E.Leclerc lancent des masques chirurgicaux made in France

|

Carrefour ce mois-ci et E.Leclerc en mai 2021 vont commercialiser des masques chirurgicaux fabriqués en France sous leurs propres marques.

E.Leclerc et Carrefour lancent des masques chirurgicaux made in France en MDD.
E.Leclerc et Carrefour lancent des masques chirurgicaux made in France en MDD.© E.Leclerc/Carrefour

Les premiers masques chirurgicaux commercialisés en MDD arrivent dans les rayons de Carrefour en ce mois d’avril 2021. E.Leclerc lancera les siens sous la marque Primoplast de Marque Repère. Les deux distributeurs soulignent que leurs produits sont fabriqués en France.Ceux de Carrefour sont produits à Lieusaint en Île-de-France. Ils sont proposés au prix de 4,90 euros la boîté de 50 masques. Carrefour décline son produit en trois tailles : adulte, enfant et intermédiaire (pour les adolescents et les visages fins).

Du côté d’E.Leclerc, les masques sont fabriqués par le groupe Lemoine à Athis-Val-de-Rouvre dans l’Orne (61). L’enseigne précise que les composants viennent aussi de fournisseurs français : « le meltblown (matière filtrante) est fabriqué en Haute-Savoie, les voiles extérieurs dans le Haut-Rhin, les élastiques dans le Nord et la barrette nasale dans le département de l'’Isère ». Les masques Primoplast de Marque Repère seront vendus au prix de 4,85 euros les 50 masques. « C’est un projet sur lequel nous travaillons depuis de longs mois, nous avions la volonté très forte de proposer des masques fabriqués entièrement en France à nos clients. C’est une fierté d’avoir relevé ce challenge tout en proposant un prix qui reste accessible. Cela nous permet de valoriser une filière 100% française qui fait vivre des entreprises et leurs employés sur tout le territoire. Nos clients y sont sensibles : c'est un critère de choix de plus en plus important pour eux », a déclaré Michel-Edouard Leclerc, président du  comité stratégique des Centres E.Leclerc.

Pour l’instant, Carrefour et E.Leclerc sont les deux seules enseignes à annoncer la commercialisation de masques made in France. Toutefois, Intermarché fabrique depuis septembre dernier des masques chirurgicaux dans son usine bretonne dédiée à l’hygiène, Les Celluloses de Brocéliande. Si l’objectif était de répondre aux commandes de l’État, il ne serait toutefois pas étonnant de voir l’enseigne commercialiser les produits qu’elle fabrique dans son usine sous sa marque.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message