Carrefour et Intermarché à l'heure du troc

|

Carrefour va échanger onze de ses Carrefour Market contre cinq Intermarché. Un échange peu banal qui vient révèler les difficultés du numéro deux mondial à redresser ses points de vente en souffrance.

Petits, ce sont des images Panini que l'on s'échange. Plus grands, des magasins... Carrefour et Intermarché sont ainsi engagés dans une opération de troc peu banale : Carrefour va céder onze Carrefour Market à Intermarché, lequel, contraint par une décision de l'Autorité de la concurrence après le rachat d'Altis, va rendre cinq points de vente à Carrefour.

Selon les dires du directeur exécutif de Carrefour Market, Alexandre Falck, aux syndicats, « aucune contrepartie financière n'est prévue à ce jour ». Ce qui laisse donc suggérer que ces onze magasins Carrefour, qui totalisent, selon la base LSA Expert, près de 20 000 m², sont équivalents, en termes de chiffre d'affaires - à tout le moins de potentiel - aux cinq unités ex-Altis, qui peinent à dépasser les 9 000 m² de surface de vente.

 

« De grandes difficultés »

C'est tout, sauf un bon signe pour ces onze-là. Un représentant syndical de la branche supermarchés de Carrefour confirme leur petite forme actuelle : « Huit d'entre eux, comptabilisant 296 salariés, sont en intégré, et ceux-là connaissent de grandes difficultés depuis quelques années », explique-t-il.

Cela pose, malgré tout, une question quant à la capacité, pour Carrefour, de savoir redresser ses points de vente en souffrance. Ce n'est pas faute, pourtant, de compter sur un catalogue d'enseignes pléthorique, entre City, Contact ou même Express, censé justement devoir répondre à ce genre de problème... Trop pléthorique, même, au goût de Georges Plassat, pas franchement adepte de la politique de convergence à tout-va menée depuis 2009. En attendant, là où Carrefour renonce, son challenger Intermarché, lui, relève le défi. Un constat un peu triste quand on est le numéro deux mondial du secteur.

934

Le nombre de Carrefour Market exploités en France, au 30 juin 2012, contre 977 à fin décembre 2011

Source : Carrefour

 

LA CHRONOLOGIE

DÉCEMBRE 2011 Carrefour, partenaire à 50/50 avec Eroski au sein de la société Altis, exploitant vingt magasins, cède ses parts à Eroski, lequel, dans la foulée, vend l'ensemble à Intermarché.

AVRIL 2012 L'Autoritéde la concurrence autorisela prise de contrôle d'Altispar Intermarché. Néanmoins, cinq magasins ne peuvent être gardés par Intermarché.

SEPTEMBRE 2012 Ces cinq magasins retombent dans l'escarcelle de Carrefour, en échange de onze autres points de vente, destinés à prendre une enseigne Intermarché.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2242

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres