Carrefour expérimente un sas de désinfection à l’entrée d’un magasin

|

L’entrée du Carrefour Market Jourdan dispose depuis le 10 avril d’une unité mobile de désinfection pour limiter les risques de propagation du virus. 

Le vendredi 10 avril, Carrefour a présenté son premier Safety Cube, une unité mobile de désinfection, au Carrefour Market Jourdan.
Le vendredi 10 avril, Carrefour a présenté son premier Safety Cube, une unité mobile de désinfection, au Carrefour Market Jourdan. © Carrefour Belgique

En Belgique, Carrefour teste une nouvelle solution pour limiter les risques de propagation du coronavirus. Ainsi, depuis le 10 avril, un « safety Cube » (Cube de sécurité) a été installé à l’entrée du Carrefour Market Jourdan. "Notre première priorité a toujours été de réfléchir à de nouvelles solutions pour protéger la santé de nos clients et de nos collaborateurs dans ce contexte un peu particulier. Après les plexis en caisse et la signalétique au sol, c’est maintenant une véritable unité mobile de désinfection que nous avons installée", explique Arnaud Lesne, directeur de l’innovation Carrefour Belgique.

Pulvérisation d'un désinfectant et gel pour les mains

Le projet, mené en coopération avec l’entreprise belge Disinfect, consiste à installer un sas d’entrée devant le magasin qui va désinfecter le chariot, le panier et aussi le client, du bassin jusqu’au pied, grâce à un système de pulvérisation. La buse qui pulvérise le produit est située sur le côté du cabanon qui mesure 70cm par 70cm pour 180cm de hauteur Amazon expérimente cette solution à une plus grande échelle dans un entrepôt aux Etats-Unis. C’est une pratique empruntée aux hôpitaux et à l’aviation. Du gel hydroalcoolique est aussi à la disposition des clients pour se laver les mains.

Un passage en 30 secondes

Disinfect explique sur son site que le temps de passage au guichet est estimé à 30 secondes par personne. Avec deux guichets, 240 personnes par heure peuvent rentrer. Plus on multiplie les guichets, plus le flux augmente. L’unité mobile de désinfection peut s’installer partout et est personnalisable aux couleurs de l’enseigne. Le Safety Cube peut également prendre la forme d’un container pour proposer en plus de la désinfection des mains et des chariots ou panier la prise de température. Soit des pratiques qui se sont imposés en Asie, et qui seront peut-être nécessaire en France, par exemple pour l’accès aux centres commerciaux et grandes galeries marchandes. Côté tarification, Disinfect fait du sur-mesure avec une facturation qui peut se faire sous forme de location ou d'achat, avec un délai de 2 semaines pour la réalisation. Le prix de base commence à 21 500 euros pour la version container, 8500 euros pour le tunnel et 780 euros pour l'unité mobile simple. 

Les premiers retours des clients sont positifs, assure Arnaud Lesne à LSA et une étude est en cours pour étendre le dispositif au réseau belge. Le département innovation travaille également à la conception d'une version tunnel et compte tester la semaine prochaine le dispositif dans des hypermarchés à Bruxelles.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message