Carrefour ferme quatre de ses SAV

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Après Auchan, c'est au tour de Carrefour de réduire son service après-vente. Le distributeur compte se séparer de quatre centres (Angers, Arcy dans l'Oise, Carpiquet dans le Calvados et Portet-sur-Garonne près de Toulouse) sur les sept existants en France, et de supprimer 186 postes. Les syndicats ont unanimement exprimé leur opposition au projet en comité central d'entreprise (CEE), mercredi 23 janvier, et on voté pour la mise en oeuvre de l'accord de gestion prévisionnelle des emplois et compétences (GPEC) qui doit aider au reclassement interne. À l'appel de l'intersyndicale, des mouvements de grève ont eu lieu le 22 janvier, avec notamment l'occupation des locaux à Toulouse, ainsi que le jour où se tenait le CEE. « Le but de ces actions était d'attirer l'attention de la direction et des médias sur les inquiétudes du personnel », précise Serge Corfa, délégué syndical CFDT du groupe Carrefour. Car si la direction a assuré que tous pourraient être reclassés, les syndicats sont dubitatifs du fait des compétences particulières des techniciens et surtout de l'absence de magasins à proximité des centres concernés.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2029

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA