Marchés

Carrefour lance Carrefour Discount, son arme anticrise

|
carrefour

« Carrefour n’a pas l’image prix qu’il mérite », a beau se rassurer Gilles Petit, directeur exécutif de Carrefour France, les faits sont têtus. Sur cet item, le groupe reste à la traîne. Pour tenter d’y remédier, Carrefour lance Carrefour Discount, dès la fin du mois de mai 2009, annoncée comme son arme anticrise. Positionnée sur les prix du hard-discount, soit au-dessus des premiers prix traditionnels, la gamme est appelée à compter, d’ici la fin de l’année, 400 références sur les marchés essentiels de la vie quotidienne. Concrètement, une première vague de 200 produits va arriver en linéaires dès la fin mai, suivie d’une seconde, d’ici la fin de l’automne. Essentiellement alimentaire (83% des références), la gamme sera notamment fortement présente sur les rayons épicerie, produits frais et liquide. Les 17% restants seront à trouver dans le rayon DPH. Une campagne de publicité accompagnera le lancement, dès la fin mai. Et Carrefour mise sur « un objectif de 10% de quote-part pour cette gamme, à terme. » A titre de comparaison, les produits « n°1 », appelés à disparaître « dans bien des cas » du fait de l’arrivée de Carrefour Discount, atteignent aujourd’hui une part de marché de « 5 à 6% environ ». Plus globalement, ainsi que l’explique Gilles Petit dans une interview exclusive à paraître demain dans LSA, ce lancement s’inscrit dans la stratégie de Carrefour, qui mise désormais tout sous sa marque : depuis la façade de ses magasins, avec la disparition de Champion au profit de Carrefour Market, jusque dans ses rayons, avec une mise en avant plus forte de ses MDD.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter