Carrefour: les résultats semestriels plombés par la France et l’Argentine

|

RÉSULTAT Le groupe Carrefour vient de dévoiler les résultats financiers du premier semestre 2017. A noter une hausse du chiffre d’affaires, à 43 milliards d’euros, mais surtout un résultat opérationnel courant (ROC) de 621 M€, en recul de 12,1 %.

Carrefour

Le distributeur annonce ce mercredi 30 août les résultats du premier semestre 2017 largement affectés par les activités de la France et de l’Argentine.

Dans le détail, le chiffre d’affaires TTC du groupe au premier semestre s’établit à 43,053 milliards d’€, soit une hausse de +6,2%. Sur la période, l’effet de changes est favorable (+2,8%), ainsi que l’effet du prix de l’essence (+0,5%), indique le groupe par la voie d'un communiqué. La croissance organique ressort à +2,6% avec une contribution des pays émergents qui reste solide à +6,4% malgré le ralentissement de l’inflation dans plusieurs pays, et une progression de +1,1% en Europe, incluant la France.

Au deuxième trimestre, la croissance des ventes de Carrefour atteint +6,1% au total et +2,8% en comparable. La France affiche une croissance de ses ventes de +0,8% au total et +1,9% en comparable. Les autres pays d’Europe sont une nouvelle fois en nette progression (+8,6% au total et +3,4% en comparable).

En Amérique Latine, les ventes du deuxième trimestre 2017 sont en hausse de +6,9% en comparable (et de +20,0% au total, intégrant un effet de change positif de 8,9%). Cette bonne performance a été réalisée dans un contexte de fort ralentissement de l’inflation alimentaire au Brésil, et dans un environnement économique qui continue de peser sur la consommation en Argentine.

En Asie, les ventes du deuxième trimestre 2017 sont en recul de -2,3% au total (-4,7% en comparable). La Chine enregistre une baisse de ses ventes comparables de -6,6% et les ventes à Taiwan progressent pour le dixième trimestre consécutif avec une hausse de +0,6% en comparable, sur une base de comparaison élevée. 

Un ROC en fort repli

Mais il y a un mais. Le résultat opérationnel courant (ROC) de 621 M€, affiche un recul de -12,1 % à taux de changes courants, soit une marge opérationnelle de 1,6%. A cela plusieurs raisons : Carrefour indique un recul de la marge opérationnelle en France de 70pb, reflétant un marché fortement concurrentiel et promotionnel, ainsi que la hausse par rapport au S1 2016 des pertes liées aux magasins ex-DIA. La marge en France passe ainsi de 312 millions d'euros au premier semestre 2016 à 199 millions d'euros au 1er semestre 2017:

 

Autre élément d'explications avancé par le groupe, un accroissement des pertes en Argentine, où la reprise économique tarde à se manifester. En Amérique latine, le ROC du premier semestre 2017 s’élève à 293 M€, soit une progression de +7,5% et le taux de marge s’affiche à 3,6% (en repli de 60 pb). Au Brésil, la profitabilité des activités de distribution continue de progresser, alors que les services financiers sont impactés par un changement de réglementation sur le crédit à la consommation ainsi que par les coûts liés au lancement de la carte Atacadão. L’environnement de consommation reste très difficile en Argentine, marqué par des volumes sous pression et une inflation élevée, impactant la marge du groupe.

Au premier semestre 2017, le résultat non courant est une charge de 150 M€ liée principalement à des coûts de réorganisation dans différents pays, explique encore le distributeur. Ceci se compare à une charge de 114 M€ au premier semestre 2016. Le résultat net des activités poursuivies, part du Groupe, s’établit à 79 M€ comprenant les éléments suivants :
-Une quote-part dans les résultats nets des sociétés mises en équivalence en nette amélioration de 33 M€ ;
-Des charges financières nettes stables ;
-Un taux effectif d’imposition qui s’élève à 37,5% par rapport à 31,3% au premier semestre 2016.
Le résultat net, part du Groupe, s’établit à 78 M€. Ajusté principalement du résultat non courant, le résultat net, part du groupe, s’établit lui à 154 M€.
 
Prévisions "de 2 à 4 % du CA" pour 2017
Pour l’année 2017, le chiffre d’affaires du groupe à change constant devrait croître de 2 à 4%. Ces résultats seront impactés par la performance du premier semestre ainsi que par un environnement opérationnel qui reste difficile dans certains pays au deuxième semestre, explique Carrefour. A taux de changes courants, la variation du ROC annuel 2017 par rapport à 2016 devrait être comparable à celle constatée au premier semestre 2017.
"Carrefour renforcera sa discipline financière, avec des investissements entre 2,2 et 2,3 Md€ sur l’année (hors Cargo Property), contre 2,4 Md€ initialement prévus", avance le groupe. Qui conclut : "Le nouveau management de Carrefour est pleinement focalisé sur l’amélioration de la performance du Groupe et sur son adaptation aux évolutions rapides et profondes en cours dans le secteur."

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations