Carrefour Market aux prud’hommes pour non-paiement des temps de pause

|

Plus de 1500 salariés de Carrefour Market réclament à leur employeur, devant les tribunaux des Prud'hommes, des rappels de salaire sur des temps de pause non-payés depuis 2005, pour un montant moyen d'environ 2.800 euros, annonce la CFDT. Carrefour Market ne paie plus les temps de pause à ses 33.000 salariés depuis 2005 en violation de la convention collective. "Plus de 1500 salariés nous ont donné le feu vert pour les défendre devant une cinquantaine de tribunaux : les premiers recours sont partis, les autres suivront. Les 1.500 dossiers, dont 612 en Nord-Picardie, représentent 4,5 millions d'euros d'impayés, selon Sophie Jacobik, délégué syndicale CFDT. Le recours n'est déposé que si dix personnes d'un magasin y participent, pour les protéger". Les Prud'hommes de Creil (Oise) ont déjà donné raison le 8 septembre à une cinquantaine de caissières du magasin de Lamorlaye (Oise), par un rappel de 2 800 euros en moyenne, selon le jugement, que s'est procuré la CFDT. Carrefour Market a fait appel. Le groupe a été condamné en septembre au pénal à un million d'euros d'amende par le tribunal de police de Lyon, le non-paiement des pauses violant la loi sur le Smic, selon la CFDT. Carrefour Market "en totale conformité avec le code du travail" ne "paie personne en dessous du Smic", et a gagné, sur ce point, "devant les tribunaux de Police d'Angers et Pontoise en novembre", selon un porte-parole du groupe.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter