Carrefour met en place un nouveau code de conduite professionnelle

|

La portée se veut mondiale, rien de moins. Carrefour a présenté, en interne, lors du comité de groupe qui s’est déroulé le 8 décembre dernier, son projet de code de conduite professionnelle. Dix points essentiels à respecter sont ainsi présentés, tous, il faut bien l’avouer, semblant couler de source. Mais peut-être vaut-il mieux parfois écrire l’évidence noir sur blanc, sur le modèle du « ça va mieux en le disant »… On apprend ainsi que, chez Carrefour, règle numéro 1, il faut « respecter strictement la légalité ». « Contribuer à un environnement de travail sûr et sain » vient de deuxième position des top priorités, suivi de « s’engager pour la diversité et des conditions de travail respectueuses », « garantir la confidentialité », « éviter les conflits d’intérêts », « refuser toute forme de corruption », « développer des pratiques commerciales loyales et transparentes », « fournir un reporting fiable et fidèle », et, dixième point, « être l’ambassadeur de la marque Carrefour. » Des conceptions, on le voit, très généralistes, qui semblent davantage être édictées pour les cadres dirigeants que pour les employés en magasins.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter