Carrefour met les bouchées doubles en Tchéquie et en Slovaquie

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Carrefour a inauguré, mercredi 14 juin, son premier hypermarché en Slovaquie, trois semaines après celui d'Ostrava, sa quatrième unité tchèque. Dans les prochains mois, il ouvrira un second magasin dans la capitale slovaque et deux autres en République tchèque. Avant Prague, début 2001.

Après la Pologne et la République tchèque, Carrefour poursuit son implantation en Europe centrale et s'installe en Slovaquie, le 27e pays dans le monde où le distributeur français est présent. L'ouverture de l'hypermarché Carrefour dans le centre commercial Danubia, aux portes de l'immense cité HLM de Petrzalka (140 000 habitants, un tiers de la population de Bratislava), constitue un événement à plus d'un titre.

La capitale de la Slovaquie, indépendante depuis 1993, était la dernière métropole de la région à n'avoir ni centre commercial ni hypermarché. Comme le souligne Jean-Luc Masset, directeur général de Carrefour pour la Tchéquie et la Slovaquie, « les habitants de Bratislava n'auront plus besoin d'aller en Autriche ou en Tchéquie pour faire leurs achats dans des centres commerciaux et des hypermarchés modernes ».

La taille modeste du pays (5,6 millions d'habitants) et de ses villes, la mauvaise situation politique et économique des dernières années, n'étaient pas favorables à un essor de la grande distribution. Depuis la chute du leader national-populiste Vladimir Meciar en 1998 et l'arrivée d'un gouvernement de centre-droit réformateur et résolument proeuropéen, les conditions sont aujourd'hui plus propices. Carrefour, qui est le deuxième grand distributeur étranger après le britannique Tesco (3 hypermarchés) à prendre pied en Slovaquie, compte profiter de la conjoncture pour s'installer solidement et durablement sur ce marché.

Un marché presque vierge

« Nous ouvrirons à l'automne un deuxième hypermarché, au nord-est de Bratislava [Petrzalka se trouve au sud-ouest, NDLR], et nous espérons pouvoir annoncer d'autres projets avant la fin de l'été. Le marché slovaque est, en effet, presque vierge et offre donc des opportunités de développement, même si l'absence de grandes villes réduit les choix des implantations », dévoile Jean-Luc Masset.

Hormis Bratislava et Kosice, la Slovaquie est constituée de villes petites et moyennes où l'utilisation de la voiture est encore faible. Très peu de cités, même avec les villages attenants, atteignent la taille critique de 150 000 habitants, nécessaire pour l'installation d'un hypermarché.

Néanmoins, la faible présence de distributeurs étrangers - qu'ils soient spécialistes des supermarchés comme Delvita (14 magasins), du groupe belge Delhaize, ou des hypermarchés (Globus et Ahold, présents en Tchéquie, ou Cora, installé en Hongrie, sont encore absents du pays) - est un atout pour Carrefour, qui entend conserver cette longueur d'avance et rattraper Tesco présent à Kosice, Nitra, Presov et, à l'automne, à Bratislava.

Du retard en Tchéquie

Cette situation contraste avec celle de la République tchèque où Carrefour est arrivé en 1998, après la plupart de ses concurrents. Or, l'essor de la grande distribution en Tchéquie, même s'il s'est fait plus tardivement qu'en Hongrie (où Carrefour n'est pas présent) et en Pologne, est très rapide. Le pays compte déjà une soixantaine d'hypermarchés et de grands supermarchés. Ahold et Kaufland s'y taillent la part du lion (voir encadré ci-contre).

Le numéro deux mondial met donc les bouchées doubles pour rattraper son retard et répondre à l'engouement des Tchèques pour les centres commerciaux. En un an et demi, Carrefour a ouvert 4 hypermarchés, un cinquième devrait être inauguré au début de l'été à Zlin (est), la ville du chausseur Bata. Deux autres sont en construction, l'un à Hradec Kralové en Bohême de l'Est, dont l'ouverture est prévue à la fin de l'année, et l'autre à Prague, au début de l'année prochaine.

Une politique de prix bas et un large assortiment

Alors que la concurrence s'est installée sur la plupart des axes routiers à la périphérie, Carrefour a pris le pari de construire son premier hypermarché pragois au coeur de la ville, dans le quartier populaire de Smichov, appelé à devenir le second centre commercial, administratif et d'affaires de la capitale.

Appliquant son concept traditionnel et mettant l'accent sur le service et l'accueil des clients, Carrefour mise sur une politique de prix bas pour un large assortiment de produits et sur des filières qualité pour gagner des parts de marché.

Un travail important auprès des producteurs, en particulier dans l'agroalimentaire (95 % des 10 000 produits alimentaires distribués sont d'origine locale), a été entrepris pour des livraisons régulières et de qualité constante, des critères relativement nouveau dans l'ex-Tchécoslovaquie, qui s'est débarrassée du communisme il y a tout juste dix ans.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1682

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA