Carrefour : "Nous ne faisons pas une course aux taux, mais voulons améliorer les conditions de travail des handicapés"

|

Alors que la Semaine du handicap s'achève le 22 novembre, le directeur des ressources humaines de Carrefour Hypermarchés, Pascal Monin, livre à LSA son point de vue sur une bonne politique en matière de handicap. 

Pour Pascal Monin, DRH de Carrefour Hypermarchés, l'important n'est pas dans les chiffres, mais dans l'accompagnement des personnes handicapées.
Pour Pascal Monin, DRH de Carrefour Hypermarchés, l'important n'est pas dans les chiffres, mais dans l'accompagnement des personnes handicapées.

LSA : Carrefour emploie 8,11% de personnes handicapées dans ses hypermarchés, soit deux points au-dessus du minimum légal. Est-ce une victoire pour vous?

Pascal Monin : C'est le fruit d'une politique que nous menons depuis quinze ans. Nous venons de signer notre sixième accord sur le handicap qui vaut jusqu'en 2016. Carrefour Hypermarchés embauche chaque année 130 collaborateurs en situation de handicap et 4200 de nos 60 000 collaborateurs sont handicapés. Nous préférons sensibiliser les salariés pour une meilleure insertion et un meilleur encadrement des hanidcapés plutôt que de faire une course aux taux et d'arriver à 10% de taux d'emploi. 

LSA : Que faites-vous pour améliorer le quotidien des handicapés?

P.M. : L'aménagement des postes est très important. Cette année, nous avons aménagé 84 postes. Et dans certains magasins, comme celui situé à Hazebrouk, dans le Nord, il y a des initiatives originales. Dans ce point de vente, pour accueillir une personne sourde-muette, les salariés ont tous appris le langage des signes!

Propos recueillis par M.P

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message