Carrefour revient dans l’auto avec monAuto.fr

|

Carrefour s’est associé à la start-up Avatacar afin de proposer à ses clients des prestations d’entretien auto et de la vente de pièce auto. Le site monAuto.fr est une plate-forme de mise en relation entre automobilistes et garagistes. 

Carrefour s'est associé à Avatacar pour créer une offre e-commerce de prestations d'entretien auto.
Carrefour s'est associé à Avatacar pour créer une offre e-commerce de prestations d'entretien auto.
Le retour de Carrefour dans l’entretien auto. En 2007, le distributeur a revendu ses centres autos Vidange et Soins Auto à Feu Vert, ne conservant que la vente de pièces auto dans ses linéaires. Dix après, il revient donc sur la vente de prestations automobiles mais sous une forme digitale. Carrefour n’investit pas dans des magasins physiques mais dans une plate-forme de mise en relation entre automobilistes et garagistes. 
 
Plus exactement, le distributeur s’est allié à la start-up Avatacar, filiale du groupe Massa, qui propose déjà un site e-commerce à son nom. Le groupe méditerranéen est bien connu du monde de l’automobile pour avoir fondé Imagine Car, un grossiste en pneumatiques et avoir revendu en 2014 ses 138 garages Massa Pneu au manufacturier Continental, pour passer sous la bannière Best Drive.
 
Côté fonctionnement du site, rien de révolutionnaire. Pour la partie prestation, on retrouve une logique déjà vue par exemple chez IDGarages.com, start-up du groupe Autodistribution, spécialiste de la pièce auto ou tout simplement les acteurs de centres auto comme Norauto, Speedy ou Feu Vert. Le client choisit sa prestation (pneus, révision et vidange, climatisation et freinage), puis se géolocalise pour trouver un garage partenaire tout en ayant rentré la plaque d’immatriculation du véhicule pour l’identifier. On choisit un créneau et on règle en ligne avant de se rendre dans le centre. Il est aussi possible de générer un simple devis. On imagine que Carrefour comme Avatacar prend sa commission sur le service. Côté tarif, le distributeur promet que monAuto.fr affiche des tarifs jusqu’à 20% moins chères que les acteurs du secteur pour des révisions garanties constructeurs.
 
1500 garages connectés
 
Carrefour annonce dans son communiqué 1500 garages affiliés et lors de notre simulation (pour la ville de Boulogne-Billancourt), le site nous propose même un garage mobile. Ce dernier se déplace pour réaliser toutes les prestations sur un parking.  Ce service est proposé à Paris et sa couronne, Bordeaux, Nice et Lyon. Là encore, pas d'innovation majeure, cela existe déjà sur le marché, notamment pour les clients pro et les grandes villes. Le site de vente de pneumatiques Allopneu a d’ailleurs basé une partie de son développement sur ces camionnettes mobiles. 
 
Difficile d’imaginer que le distributeur nourrisse de grandes ambitions dans le secteur automobile, même si les rayons auto fonctionnent plutôt bien précise-t-on chez le distributeur. L'objectif principal consiste surtout à jouer la carte du service supplémentaire. Et l’approche part une plate-forme de mise en relation demande un investissement modeste.  "Avec monAuto.fr, Carrefour poursuit le développement de son écosystème digital et de son offre en ligne. Ce site rejoint ainsi les autres services de l’enseigne comme Ooshop, Greenweez ou encore GrandsVinsPrivés.com", précise le distributeur dans un communiqué.
 
Les chiffres clés de l’entretien automobile selon le GIPA 
Pour les véhicules particuliers, le marché de l’entretien auto lié à la délégation (recours à un professionnel avec entrée atelier) est estimé à 12 milliards d’euros d’après le GIPA. Ce montant n’inclut pas le marché lié au do-it-yourself. Le nombre d’entrées atelier sur le parc de véhicules particuliers tourne autour de 39 millions/an.
Du côté des acteurs, les réseaux des constructeurs (RA1 et RA2) dominent le marché avec un tiers de part de marché en volume. En valeur, leur part s’accroit en raison d’une main d’œuvre plus élevé que les réseaux indépendants. Les MRA (mécaniciens réparateurs automobiles) représentent 29% des entrées atelier en valeur, tandis que les centres-auto se situent à 12% des entrées atelier, toujours  en valeur.
 
 
 
 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres