Carrefour revient dans la course en Pologne

|

En reprenant la totalité des actifs d'Ahold dans le pays, le groupe français va faire pratiquement jeu égal avec le leader Metro sur un marché où la grande distribution dispose encore d'un riche potentiel.

>Le retrait de Casino avait profité à ses concurrents directs, Carrefour n'a pas laissé passer l'opportunité offerte par Ahold. Si bien qu'en quelques mois, le marché polonais aura subi de profondes transformations, avec une redistribution des cartes et, pour les rescapés, des perspectives plus réalistes de croissance. En reprenant pour 375 millions d'euros, sous réserve de l'approbation des autorités compétentes, 15 Hypernova et les 179 supermarchés Albert qu'Ahold exploite encore en Pologne, Carrefour devrait, en effet, talonner l'allemand Metro, leader tous formats confondus, mais doubler le britannique Tesco, lui-même devant Auchan et l'allemand Schwarz (Kaufland et Lidl).

L'horizon semble désormais plus dégagé pour le trio de tête, dans un pays où la grande distribution ne représente encore que 43 % de la consommation et où les indicateurs encouragent plutôt à l'optimisme : un produit intérieur brut en croissance régulière de 5 % depuis plusieurs années, des revenus qui augmentent dans les mêmes proportions et une inflation contenue sous les 2 %. La consommation suit des courbes tout aussi encourageantes : en octobre, elle a crû de 13,5 % par rapport à octobre 2005, qui était lui-même en hausse de 7,5 %. Un tableau en tout point conforme à celui des pays émergents, terreau idéal pour le développement de la grande distribution.

Le pari polonais est pourtant loin d'être gagné. « Tous les acteurs y détruisent encore de la valeur, affirme une analyste qui estime les pertes d'Ahold à 15 milions d'euros en 2005, et la course se joue à ceux qui pourront tenir le plus longtemps. » La prime à la part de marché s'avère donc indispensable. Carrefour a bien envisagé de mettre la main sur les actifs de Casino, « mais le montage était trop complexe », explique un proche du dossier. L'acquisition d'Ahold devenait donc une obligation. En outre, « les modalités d'accord sont beaucoup plus simples et plus faciles à mettre en oeuvre, assorties également de bonnes garanties pour l'avenir ».

Un dispositif opérationnel en bon état

Avec pratiquement un quart du marché, Carrefour devrait tirer parti de bonnes synergies d'achat, mais aussi étendre son implantation à l'ensemble du territoire. Ahold lui laissera, selon plusieurs observateurs, un parc et un dispositif opérationnel en bon état de fonctionnement. « La décision d'Ahold de se retirer de Pologne entrait dans un redéploiement stratégique du groupe, rappelle à ce propos Alain Souillard, président de Carrefour Pologne, et n'était en aucun cas liée à la qualité de son parc. Ses magasins fonctionnent bien, en particulier les supermarchés. Nous pouvons, par conséquent, envisager d'en reprendre l'exploitation dans des conditions tout à fait normales. »

Carrefour n'est pas en terrain inconnu, puisqu'il avait déjà repris 13 hypermarchés au groupe néerlandais, en novembre 2004. Finalement ramenés à 12 magasins, quatre mois plus tard, rapidement reconfigurés à l'enseigne Carrefour. « L'intégration des 12 Hypernova déjà acquis en février 2005 s'est bien déroulée, raconte Alain Souillard. Les transformations ont été réalisées en un mois et, depuis, ces magasins tournent bien, appliquent notre politique commerciale et réalisent des progressions supérieures à celles du marché. » Pour cette nouvelle fournée, les choses se présentent au moins aussi bien, dans la mesure où « les 15 hypermarchés que nous devrions récupérer sont des magasins compris entre 3 000 et 4 000 mètres carrés, précise Alain Souillard, c'est-à-dire un format qui s'inscrit parfaitement dans la stratégie, mise en place depuis quatorze mois, de nous implanter dans des villes moyennes ».

L'expansion des supermarchés n'est pas moins stratégique, surtout depuis que, parallèlement à son parc de magasins Champion, le groupe teste en Pologne son concept Carrefour Express, déployé en Espagne. En cas de validation, cette enseigne pourrait devenir celle de toutes les créations de supermarchés. N'a-t-on pas coutume de dire, chez Carrefour Polska, qu'avec ses 40 millions d'habitants et son dynamisme économique, la Pologne présente tous les attraits de l'Espagne...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1978

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations