Carrefour s'interrogerait sur son avenir à l'international

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Selon un article paru dans le Monde daté du 29 septembre, le groupe Carrefour étudierait la possibilité de céder ses magasins en Amérique du sud et en Asie. Les deux régions, qui pèseraient près de 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires du deuxième distributeur mondial, étaient des enjeux pour Carrefour, plus précisément le Brésil et la Chine. Mais des indiscrétions du management font état de pression constante de l'actionnaire de référence Blue Capital (le fonds qui réunit Colony Capital et Bernard Arnault) qui possède 10% de Carrefour. Depuis l'entrée de cet actionnaire au capital du distributeur, l'action a perdu 30% de sa valeur. Après avoir un temps escompté une plus-value de 14 milliards d'euros en cédant les murs des magasins réunis au sein de Carrefour Property, Blue Capital envisagerait une solution plus radicale en cette période de crise de l'immobilier. La cession des magasins à l'international, déjà évoquée à la fin du mandat de Luc Vandevelde en 2007, serait une "catastrophe" selon un banquier cité dans l'article. La décision relèverait d'une décision "financière à court terme" au détriment d'une logique industrielle. Les pays émergents représentent, en effet, les meilleurs gisements de croissance pour une enseigne qui peine en France et en Europe à dépasser les 2% de croissance annuelle hors essence.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA